á"ä

26 April 2020 Beer Sheva

 

Autore: Peretz Green

Traduction: Solly Kamkhaji

 

La Nouvelle Loi: 30 PAS

 

Merci à El Shaddai

El Shaddai est Grand

El Shaddai est Un

 

Je commence cette traduction en français, du texte ‘ La Nouvelle Loi, – 30 Pas ‘, aujourd’hui, Lundi' 27 avril 2020.

Dans quelques minutes, les sirènes sonneront partout en Israël, mais cette année ce sera différent à cause de l'épidémie qui a éclaté il y a un peu plus de deux mois dans le monde: pour la première fois, en fait, depuis l'existence de l'État de d'Israël les parents ne pourront pas aller demain rendre visite à leurs proches dans les cimetières militaires et leur rendre hommage.

Je dédie cette traduction à la mémoire des tous ceux qui sont tombes dans les guerres de l'État d'Israël, et dans les attentats, accidents, actions militaires et attaques terroristes a partir de 1948 à nos jours, et ont ainsi sanctifié Ha Shem avec leur sacrifice.

 

TABLEAU 1

 

 Premier Commandement

 

"Je suis l'Éternel, ton Dieu, Qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de l'esclavage"

 

Dieu de l'Histoire et de la Tradition des Patriarches

 

Pas 1 - Le Dieu Tout-Puissant démontra Sa puissance supérieure, au-dessus de la nature, à travers les miracles qu'Il accompli en Égypte et dans la mer Rouge à travers Moïse, magister noster. Ainsi, lorsque les enfants d'Israël entendirent les mots: "Je suis le Seigneur, ton Dieu, Que Je t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de l'esclavage", ils n' eurent aucun doute sur "Qui était Celui Qui prononça ces paroles; Il était le Seul Créateur de l'Univers Qui avait parlé, le Dieu Qui avait promis à Abraham, Isaac et Jacob Sa bénédiction spéciale et Qui commençait à tenir Ses promesses leur faites par Moïse, Son serviteur; en bref, "le Dieu de la Tradition d'Abraham, notre père". 

 

Seulement deux cinquièmes sauvés  

 

Pas 2 - Seuls les deux cinquièmes des enfants d’Israël furent sauvés; mais les autres ne crurent point, et ils moururent pendant les trois jours de la plaie des ténèbres. Cela montre que même lorsque Dieu opère des miracles merveilleux devant les yeux de tous, il n’enlève pas la faculté du libre arbitre.

Pain de l’Âne Vêtu de Lion

 (rêve 508) - Giuseppe rêva (2 mars 1989 - Milan) de dire : "Celui qui a la foi verra ; celui qui n’a pas la foi ne verra rien, hee-haw".

 

Foi héritée et foi acquise 

 

Pas 3 - La Foi est un don hérité, reçu à travers le filtre du libre arbitre. Il est donc possible d’hériter la foi et de la perdre par de mauvais choix. En même temps, il est possible qu’une personne, même si elle n’a hérité aucune foi, puisse arriver à saisir la grande faculté de la foi à travers ses bons choix.

 

Pain de l’Âne Vêtu comme un Lion : (rêve 466) - Nodà rêva (20 janvier 1989 - Milan) qu’une voix disait : Dieu reconnaît le Juif non pas par les symboles qu’il porte, mais par la foi qui est dans son cœur et par sa simplicité de cœur dans la foi (TEMIMUT) .

La faculté de la Foi . 
 

La foi est une faculté qui se trouve en tout être humain créé à l’image de Dieu.       

(rêve 629) - Solly rêva (6 janvier 1990 - Beer Sheva) de voir le Maître Haim qui était avec une foule nombreuse composée de gens de toutes sortes et de toutes races. Le Maître Haïm, avec une extrême humilité et un grand amour, embrassant chacun indistinctement, dit : "Nous sommes tous de la même chair".

 

Et donc tout le monde peut atteindre la foi par l'humilité et l'amour du prochain.

 

La faculté de foi - révélée ou cachée 

 

Pas 4 - Si la foi héritée est une bonne chance, encor plus elle est plus la vraie foi acquise. C’est parce que dans le premier cas, la faculté de foi a toujours été révélée à cette personne, tandis que dans le second cas la faculté de foi, qui était ‘morte‘, a été retrouvé, rachetée et ressuscité. La faculté de foi est cachée, profondément, dans le cœur de chacun; elle fait partie de la création de l’homme. Il peut être révélé par l’héritage ou l’éducation qui doit l’accompagner, ou elle peut rester latente dans la personne elle-même.

 

La Foi intérieure de la bouche du poisson

 

Pas 5 - Pain de l’Âne Habillé comme un Lion : (rêve 429) - Joseph rêvait (17 décembre 1988 - Milan) d’être dans un endroit inconnu de lui quand il entendit la voix de son père qui disait: "J’ai toujours eu foi en Dieu, Qu’Il soit Bénît, mais je ne connaissais pas bien les questions". Giuseppe fut ému par ces mots parce qu’ils furent parlés avec le cœur. Giuseppe ne vit plus son père, mais sa voix arrivait à travers un poisson dans l’eau. - -

 

Ce rêve extraordinaire déplace les eaux intérieures du cœur. La foi représente donc une faculté en soi, comme la faculté de compréhension ou la faculté de la sensibilité du cœur, qui tend souvent à croire en une fausse foi. En fait, la foi simple ne discerne souvent pas la substance ou les concepts de ce qui lui est traditionnellement transmis, mais les accepte, précisément, de ‘bonne foi‘.

 

Et voici la raison pour laquelle sans la bonne éducation, vous pouvez vous tromper

 

Pas 6 - En vérité, seule la bonne instruction dans la vraie foi peut nourrir la faculté de la foi dans sa vraie forme.

 

 

Par conséquent, dans la révélation sur le Sinaï, Dieu a d'abord montra Sa puissance à ceux qui étaient présents et ensuite dit: "Je suis le Seigneur ton Dieu, Qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte" etc. " Tu n'auras pas d'autres dieux face à Moi. " etc. De la même manière, Dieu enseigna à Israël, au cours de ses 40 années de vie dans le désert, également la sainteté du sabbat, à travers la collecte quotidienne de la manne, qu'elle fut faite descendre tous les jours (et vendredi en double ration), collecte que au contraire était catégoriquement interdite le jour du Shabbat.

 

Dieu est l’ Éducateur d’Israël

 

Pas 7 - De cela, nous déduisons que Dieu Lui-même, Béni soit-Il et Béni soit Son nom pour toujours, Il est l'Éducateur d'Israël. Bien que la foi soit une qualité naturelle dans l'humanité, elle a relativement peu de valeur si elle n'est pas enseignée et nourrie par de vrais enseignements. C'est la raison pour laquelle Dieu ordonna à Israël d'étudier la Sainte Torah jour et nuit et de ne jamais l'abandonner. Tout comme le corps doit être nourri quotidiennement, la foi de même doit aussi être nourrie par l'étude, la prière et les bonnes actions.

 

La Torà - Foi et Connaissance

 

Pas 8 - Parmi les 'intentions' du Seigneur, notre Dieu, dans la Rédemption d'Égypte et dans la Révélation sur le Sinaï, il y eut la volonté que la faculté de foi fuisse réunie avec la connaissance de Dieu et la conscience que Dieu aime le cœur plein de miséricorde et de bonnes intentions. Tout cela fut enseigné et expliqué, en partie par écrit et en partie dans la tradition orale reçue par Moshe notre Maitre, directement par Dieu et fut transmis au peuple d'Israël.

 

La foi dans le Deuxième Commandement sans la foi du Premier Commandement n'est pas valide

 

Pas 9 - En vérité, par conséquent, ce n'est pas seulement croire en la vraie foi monothéiste qui fait que la personne soit aimée devant le Dieu des tableaux. Ce n'est que le début, la vraie base, la seule vraie doctrine de la vraie foi, le Second Commandement. Avant le commandement relatif à la vraie doctrine, vient le Premier Commandement concernant la vraie tradition de Dieu, la vraie foi en Dieu, le Rédempteur d'Israël, Qui sauva Son peuple élu de l'esclavage de Pharaon. Si cette foi manque, alors même la vraie foi monothéiste aura peu de valeur, ne reconnaissant pas la vérité historique de la Rédemption de Dieu et de la Révélation de Dieu.

 

 'Et tu aimera le Seigneur, ton Dieu' etc.

 

Pas 10 - Les deux sont nécessaires, la foi vivante dans la rédemption et le salut de Dieu et la vraie doctrine de la foi dans l'Unité de Dieu, comme le dit le verset: "Écoute ou Israël, le Seigneur, notre Dieu, Dieu est Un". Quand Israël proclame l'Unité de Dieu, il s'est déjà constituée comme nation, ayant déjà été témoin des miracles de la Rédemption du Dieu d'Israël. Ceci est ensuite continuellement complété en rappelant la Rédemption d'Égypte, en étudiant les paroles et les enseignements de Dieu, en appliquant les vertus aimées par Dieu, telles que Sa miséricorde, Sa compassion, Sa bonté, Sa patience et Son pardon, etc. Comme le dit le verset: "Et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme et de toute ta force". 

 

La Foi est en chacun de nous

 

Pas 11 - Pain de l’Âne Vêtu de Lion : - (rêve 145) - Angela G. rêva (1er novembre 1986) d’aller saluer Peretz et les autres élèves. Tous étaient assis autour d’une cheminée; la première qu’elle rencontra et salua fut Paolo. Angela ensuite vit deux enfants, un garçon et une fille, d’environ quatre ans aux quelles Peretz était entrain de donner une leçon de foi.

Peretz leur demanda d’expliquer la leçon reçue et l’un d’eux répondit : "La Foi est en chacun de nous et s’exprime et se manifeste dans notre comportement envers les autres". –

 

Ici, dans ce rêve délicieux et précieux, nous voyons l'équilibre entre la faculté de foi, dans le cœur des enfants, et les qualités nécessaires de justice et de bonne conduite avec les autres. A cette complétude, il faut ajouter celle de Nodà qui souligne cette base essentielle de la pure foi monothéiste d'Abraham, notre père: 

 

L'histoire de l'enfant Abraham et des idoles du père

 

Pain de l’Âne Vêtu de Lion : (rêve 218) - Nodà rêva (8 juillet 1987 - Milan) qu'elle racontait à Peretz la célèbre histoire d'Abraham l'enfant dans la boutique d'idoles de son père. Elle l'a dit à Peretz convaincu qu'il était un enfant. À un certain moment, Nodà se rendit compte qu'elle parlait à Peretz, qui, en réalité, lui avait appris cette histoire! Nodà ensuite déclara: "Ce n'est pas a toi que je dois raconter cette histoire parce que tu es juif, mais aux autres".

             

Seulement la vraie Tradition d'Israël donne la vraie foi 

 

Pas 12 – L'humanité, seule, ne trouve pas la vraie foi. La faculté de la foi dans le cœur a besoin d'une vraie tradition et de véritables instructions pour être une foi aimée par Dieu. La vraie tradition se trouve dans le Premier Commandement: "Je suis Dieu Qui vous a fait sortir du pays d'Égypte". Dans les temps anciens, chaque pays, dans sa propre tradition, disait que son dieu l'avait choisi en premier parmi toutes les nations. Dans le cas d'Israël, cependant, Dieu l'a dit. Il n'y a qu'une seule vraie tradition!

 

La foi en Dieu nécessite de suivre la volonté de Dieu 

 

Pas 13 - La Foi, par conséquent, n'est pas seulement la faculté de foi dans le cœur, mais la tradition de la vraie foi qui doit être acquise. La foi en Dieu et Ses miracles nécessite également la foi en La loi de Dieu, ne tue pas, ne commette ne pas d'adultère, ne vole pas. La vraie tradition de croire au vrai Dieu signifie suivre Ses commandements: "Vous pouvez manger de tous les arbres du jardin, mais de l'arbre de la vie qui est au milieu du jardin, vous ne devez pas manger". Il n'est pas nécessaire de séparer la foi en Dieu de la foi en suivant la volonté de Dieu. Vrai foi en Dieu signifie suivre Ses commandements: "Vous pouvez manger de tous les arbres du jardin, mais de l'arbre de vie qui est au milieu du jardin, vous ne devez pas les manger".

 

La foi en Dieu, c'est aussi croire aux choix de Dieu

 

Pas 14 - Par conséquent, Dieu choisit une nation, par mérite des patriarches, Abraham, Isaac et Jacob, une nation choisie pour être rachetée et pour donner a laquelle la Loi de Dieu pour la faire connaître au reste du monde, comme le verset déclare: "Une nation de prêtres tu seras pour Moi“. Par conséquent, Dieu donna la Torah à Israël et sanctifia Israël dans les commandements de la Sainte Torah. La Rédemption d'Égypte et la Révélation sur le Sinaï sont devenues des témoignages pour le monde entier qu'Israël a été élu parmi toutes les autres nations pour recevoir de Sa splendeur, mais aussi pour porter la lourde charge attachée à la révélation de la gloire de Dieu. On ne peut pas parler de vraie foi sans reconnaître le choix de Dieu envers le peuple d'Israël.

 

L’Islam devra lui aussi reconnaître la priorité d’Israël

 

Pas 15 - Les Musulmans rejettent initialement l'idée que la tradition d'Israël soit la seule vraie tradition. Même la tradition musulmane, disent-ils, est vraie et vient de Dieu, mais les musulmans oublient cependant que la Révélation sur le Sinaï eut lieu 2000 ans avant Mahomet. La vraie foi de l'Islam dans l'Unité de Dieu découle de la vraie tradition d'Israël et non l'inverse. Leur mérite dans la vraie foi vient des bénédictions données par Dieu à Ismaël, fils d'Abraham. Le mérite de la foi d'Israël vient des bénédictions de Dieu à Abraham, Isaac et Jacob, les Patriarches choisis. Ismaël fut le père des nations arabes, pas l'un des trois Patriarches choisis. (Voir Tablette 1, Message aux Arabes). 

 

Une séparation prophétique, historique et nécessaire

 

Pas 16 - Ismaël n'a probablement jamais accepté sa position envers Isaac. C'est probablement pour cette raison qu'Ismaël a dû être séparé de la maison d'Abraham, malgré les bénédictions reçues. Ismaël fut le premier-né d'Abraham et reçut des bénédictions. Isaac fut l'héritier choisi de la bénédiction d'Abraham. Cette séparation fait partie de l'histoire prophétique, une séparation nécessaire, donc, qui permet une réconciliation globale dans le futur

 

La foi de l'Islam en Allah est la même que celle d'Israël en Dieu

 

Pas 17- La tradition musulmane a également sa sanctification et la foi de l'Islam en l’Unique Dieu Vivant est la même foi qu'Israël. Ici, donc, il n'y a pas de correction dans la foi qui permette la réconciliation mais la séparation entre les deux traditions. Et si les nations musulmanes ne peuvent pas accepter pleinement la priorité de la tradition d'Israël, ce n'est pas grave, car la séparation prophétique justifie un équilibre séparé pour les deux. Mais les nations musulmanes doivent corriger leurs attitudes envers Israël et le peuple juif si elles veulent que leur foi soit acceptée devant Dieu. L'exigence de rédemption d'aimer le peuple d'Israël (qui est aussi appelé le 'Peuple du Livre' dans le Coran) '), il ne doit pas manquer.

 

Pain de l’Âne Vêtu de Lion : (rêve 564) - Giuseppe rêva (18 juin 1989 - Milan) de dire: "Allah est grand". Puis il entendit les mots: "Il doit être renouvelé ". Peretz ensuite apparut et expliqua: "Ce n'est pas Allah qui doit être renouvelé parce que Dieu n'a pas besoin de Se renouveler, mais ceci doit être référé aux Arabes". -

 

Le Signe de la Circoncision et les Tentes de Sem

 

Pas 18 - Les peuples arabes descendent de Sem. Les nations chrétiennes dérivent principalement des descendants de Japhet mêlés aux nations d'Esaü, fils d'Isaac. Les peuples arabes, par le mérite d'Ismaël, ont reçu le Signe de la Circoncision, un Signe commandé par Dieu pour la préservation de la pure foi monothéiste d'Abraham, notre père. Le christianisme, ayant abandonné ce signe, est sorti de la foi pure. Cela correspond à la révélation prophétique que: "Dieu agrandira Japhet et il habitera dans les Tentes de Sem". Les chrétiens sont orphelins à leur racine, n'ayant pas eut le pouvoir de maintenir une foi monothéiste pure. Ce n'est qu'en habitant dans les tentes de Sem qu'ils parviennent à secouer le joug idolâtre pour acquérir la vraie foi. C'est la Maison de la Rédemption Finale à laquelle toutes les nations du monde participent réunies dans la vraie foi, la foi reçue dans les Tentes de Sem. 

 

L'Essence est le bon cœur

 

Pas 19 - Mais que dire alors à la simple personne qui ne connaît rien de l'histoire, mais qui a le cœur plein de foi? Nous lui disons que le Goel Final, Haim, a embrassé tout le gents du monde sans distinction et a déclaré: "Nous sommes tous de la même chair"! Et les sages, de mémoire bénie, déclarent que Dieu désire le cœur de la personne. Ici c’est la faculté de la foi qui compte. La confusion causée par de mauvaises traditions est une chose, le cœur bon et rempli de foi qui conduit la personne à accomplir des actions de bonté et de miséricorde et à aimer les autres devant Dieu Tout-Puissant en soit une autre! Et cela est aimé par Dieu. Cette personne n'est donc pas coupable d'ignorer dans la vraie foi et ses confusions peuvent être corrigées au fil du temps, mais l'essence d'une personne est son cœur.

 

Il n'y a pas de favoritisme devant Dieu

 

Pas 20 - Nous pouvons donc comprendre l'histoire, car Israël est la nation choisie, aimée dans la ‘vision globale‘ de Dieu, mais lorsque le cœur d'Israël est injuste et que ses actions reflètent sa méchanceté, le peuple juif est puni. Et comme Israël est l'instrument du salut pour les nations, sa punition se produit également aux yeux des nations; ceci afin que les nations ne disent pas qu'il y a du favoritisme devant le Seigneur, Béni soit-Il. Et lorsque le cœur d'Israël n'est pas juste, même les nations, si leur cœur est compatissant et cherche le bien des autres, sont plus aimées qu'Israël, car il n'y a pas de favoritisme devant l'Éternel, Béni soit-Il, est et Béni est soit Son nom pour toujours.

 

Seul le bon comportement prouve la Foi dans le cœur

 

Pas 21 - La Foi est donc dans le cœur de chaque personne et la manifestation de cette Foi est dans le bon comportement avec les autres. Cette Nouvelle Mishna est grande, étendue, profonde et contraignante. Il ne suffit pas de connaître la vraie foi de la vraie tradition. Nous devons faire de notre cœur un cœur aimé par Dieu. Dans la Rédemption Finale, c'est le Nouveau Cœur du Pacte Nouveau prophétisée par Jérémie et par d'autres Prophètes d'Israël. Ce sont le cœur aimé et les bonnes actions qui restent pour ce monde et pour l'autre, tandis que toutes les pensées quotidiennes de l'homme périssent avec son décès.

 

Le Nouveau Pacte Final et la Quatrième Génération

 

Pas 22 - La Torah est une chose, l'histoire d'Israël est une autre, l'histoire du Christianisme est une chose, l'histoire de l'islam est une autre, l'histoire et la religion de chaque nation sont une chose, et le Pacte Nouveau de la Covenant of Rédemption Finale vient répondre à toutes les questions. La vraie tradition est une et l'histoire de cette tradition est pleine, même de tristesse, pour le mépris d'Israël pour son élection sacrée. Dans les Derniers Jours du Jugement, le monde sera continuellement plongé dans le chaos. Lorsque les Signes Complets de la Rédemption Finale commenceront à tomber, le grand crescendo final de ce chaos remplira la planète jusqu'à la fin de la     Quatrième Génération.

 

Le Pacte Finale - La seule véritable continuation de la vraie Tradition

 

Pas 23 Les Juifs injustes seront renversés. De même les Arabes et les Chrétiens qui détestent les Juifs seront aussi renversés. Les personnes de bon cœur, pleines d'amour et de tolérance, sincères, avides de vérité et de justice, seront élevées à la plus haute connaissance de Dieu et seront sauvées en cette heure terrible du Grand et Terrible Jour du Seigneur. Nous pouvons parler en général; la Nouvelle Foi dans les Signes Complets de la Troisième Rédemption Finale pour le mérite du Goel Final Haim, représente la SEULE VRAIE CLÉ du salut. Le Nouveau Pacte Final est la nouvelle et unique Arche du Salut pendant le flot épouvantable des événements de la Quatrième Génération. 

 

Ce Pacte Final est l’unique continuation de la vrai tradition, qui est seulement une.

 

Pas 24 - Nous ne pouvons pas parler, bien sûr, au niveau individuel, car c'est l'œuvre de Dieu et personne ne peut syndiquer Son œuvre. C'est Dieu Qui sauve et Il n'a besoin des conseils de personne pour savoir qui sauver. Nous sommes obligés de donner au monde les clés de cette Nouvelle Protection et d'expliquer les généralités de la Nouvelle Mishna de la Nouvelle Loi, en faisant connaître la Tradition Prophétique de la Quatrième Génération, grâce au Prophète Elie, de mention bénie. Mais c'est le Dieu Tout-Puissant Qui sauve et personne n'est exempt de Son jugement et aucune complaisance n'est aimée devant Lui dans cette Quatrième Génération. 

 

C’est seulement Dieu Qui sauve

 

Pas 25 - 14 septembre 1991, (rêve 744), Giuseppe, dans son rêve, était dans un endroit de montagne, près d'un lac. De la montagne venaient des terribles tonnerres, l’une des quelles secoua la base de la montagne, en faisant roulant des rochers jusqu'à la maison où il séjournait. Le phénomène se répéta avec une plus grande force. Giuseppe eut peur. Il baissa les yeux et vit des fourmis occupées. Entre-temps, le son d'un tambourin commença à être entendu du ciel. Puis Les fourmis ensuite commencèrent à parler et à dire: "C'est Dieu Qui sauve." Puis il entendu une voix venant de l'extérieur dire: "C'est Dieu Qui sauve!". De même, les oiseaux en vol, les arbres et les arbustes, la terre elle-même et les esprits du défunt, qui à ce moment-là étaient sortis des maisons en souriant, dirent à l'unisson: "C'est Dieu Qui sauve!". Giuseppe eut toujours peur et les voix devenaient de plus en plus fortes. Même le tonnerre de la montagne s'intensifia, accompagné d'explosions et d'effondrements. Giuseppe sortit dans le jardin et se prosterna par terre. De tous côtés, hommes, animaux, insectes, arbres, terre, ciel, tous, en gardant le même rythme, répétaient: "C'est Dieu Qui sauve!". La montagne ressemblait a ce moment à un volcan; un chien aux deux yeux rouges et au regard farouche t apparut, et dit: "C'est Dieu Qui sauve!". 

 

Le Jugement est également individuel 

 

Pas 26 La vraie tradition avec la connaissance correcte de la foi monothéiste pure est une chose, mais les vertus qui dérivent de la vraie foi du cœur sont celles qui répondent devant la Cour Supérieure du Seigneur, notre Dieu. Lui seul connaît les méandres du cœur et la signification des actions de chacun de nous et nôtres véritables intentions. Chaque personne est Sa création et ils n’existent pas deux créatures similaires; il n'y a pas deux personnes qui pensent exactement de la même manière ou font exactement les mêmes choses. Personne n'est jugé selon ce que font les autres, mais chacun de nous est jugé selon le but pour lequel il a été envoyé dans le monde

 

Le véritable salut universel vient avec la venue du Goel Haim

 

Pas 27 - Nous pouvons parler en général. C'est notre devoir. Le plus grand salut de toute l'histoire, passée et future, est promis avec l'arrivée du Final Goel Final. Le Goel Final, Haim, a été choisi par Dieu Tout-Puissant pour amener l'humanité à sa Rédemption Finale, à travers le grand salut qui a lieu dans cette Quatrième Génération. Ce grand salut est accompli à travers la Nouveau Pacte Final et la Foi dans les Signes Complets de la Rédemption Finale, les Signes Rédemptionnels et Messianiques historiques de Jacob, notre père.

 

Par moyen des Signes Complets, il y a de nouveaux Prophètes de la Quatrième Génération

 

Pas 28 - Nous devons enseigner la vraie foi de la vraie tradition et les vertus aimées par Dieu et la Nouvelle Foi des Signes Complets aux peuples du monde, car c'est la Nouvelle Arche de Salut envoyée par Dieu Tout-Puissant. Tous les individus peuvent trouver leur autel dans la Maison de Prière de la Rédemption Finale et tout le monde peut entrer dans l'Arche du Salut. Et comme le Seigneur, notre Dieu, accomplit des Signes et des Miracles en Egypte et sur la Mer Rouge et se révéla sur le Sinaï, afin de pouvoir proclamer: "Je suis le Seigneur, ton Dieu, Que je t'ai fait sortir du pays d'Egypte, hors de la maison de l'esclavage", ainsi aussi la Rédemption Finale, envoyée par l'Éternel, descend dans le monde avec le témoignage le plus incroyable jamais connu de l'histoire humaine. Ce sont, en général, les Signes Complets, leur contenu, la manière de leur réception et leur réalisation prophétique au cours de cette Quatrième Génération. Ceux qui se réfugient sous les Signes, s'ils le méritent, deviennent comme de Nouveaux Prophètes qui reçoivent la parole du Dieu vivant. Comment reçu:

 

Pain de l’Âne Vêtu de Lion : (rêve 355) - Giuseppe rêva (1er août 1988 - Milan) d'ouvrir la Bible et d'entendre une voix disant: "Avec Moïse Je parlai face à face mais avec vous Je parle à travers les rêves et les visions" . -

 

La Nouvelle Sainteté

 

Pas 29 - Le niveau de la Nouvelle Sainteté de la Rédemption Finale est caché dans les Signes Reçus dans les rêves et les visions. Ce niveau prodigieux est similaire à l'Écriture Divine des Premières Tables, qui pouvaient être lues également sous n’importe quel angle. La Nouvelle Sainteté de la Révélation Finale, cependant, permet l'extension de la Nouvelle Sainteté à toutes les personnes dignes, de la même manière qu'il est dans la capacité de chaque personne à recevoir des rêves et même de vraies visions. Si la Sainteté était venue de la manière de la Révélation sur le Sinaï, elle n'aurait pas pu être reçue par le monde.

 

Le Tzadik Haim s'incarne trois fois

 

Pain de l’Âne Vêtu de Lion : (rêve 79) - Giordano rêva (2 novembre 1985 - Milan) que les élèves de Maître Haim étaient dans un endroit près d'une grande porte. De l'autre côté de la porte se trouvait le Maître Haim, extrêmement grand, entouré d'un ‘nuage incroyable‘. Giordano, à travers les barreaux de la porte, tenait fermement les jambes du Maître. Le Tzadik Haim annonca: "Dites-leur que je suis le Tzadik qui s'incarne trois fois."

 

Les Lettres des Fragments des Premières Tables descendent dans la formulation de la Nouvelle Loi

 

Pas 30 - Et si moi, en tant que premier élève de Maître Haim, je peux vous aider à gagner du mérite dans cette Nouvelle Foi, alors, si vous le souhaitez, vous pouvez croire a ce Âne Vêtu de Lion, quand je dis que les Lettres des Fragments des Premières Tables, brisés en mille morceaux, sont montées en haut dans la cachette de la Rose Secrète de Jacob. Avec l’arrivée du Goel Final, Haïm, et l’entrée du monde dans la phase de sa mort terrible et de sa résurrection merveilleuse, ces lettres des Premières Tables descendent à nouveau pour aider Tzeref, l’Homme des Tables, dans la formulation de la Nouvelle Loi. Dirige par le Goel Final, Haim, Tzeref est assis dans sa Tente particulière entre les Constellations Rédemptionnelles et le Vrai Ane remue sa queue tandis que les Fragments des Tables descendent et se placent à leur place. Et de cette manière, la parole du Seigneur, notre Dieu, s'accomplit dans la formulation de ces enseignements et ils s’inscrivent intérieurement et sur les Tables du Nouveau Cœur Aimé de la Rédemption Finale.

 

 

TABLEAU 2

 

Le Second Commandement

 

"Tu n’auras pas d’autres dieux devant Moi: tu ne te feras pas de sculpture ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre: tu ne te prosterneras devant elles, et tu ne les serviras point car Moi, l'Éternel, ton Dieu, Je suis un Dieu Jaloux Qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la Troisième et la Quatrième génération de ceux qui Me haïssent et Qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui M'aiment et gardent Mes Commandements".

 

D’autres dieux devant Moi

 

Pas 1"Tu n'auras pas d'autres dieux devant Moi", cela signifie littéralement en Ma Présence, en face de Moi. Cette déclaration en elle-même comprend tous les niveaux d'idolâtrie: ne mettez pas des 'aspects divins' devant Mon vrai visage qui n'a aucun aspect. De l'aspect divin de zeus, à l'aspect céleste de la vierge marie, de l'aspect divin de zeir anpin du Zohar, aux bras de Bouddha ou à la Parole de Jean: vous falsifiez Ma vraie présence qui n'a aucun semblant.

 

Ne vous faites pas aucune image

 

Pas 2 - Par conséquent, ne vous faites pas d'images ou de statues, utilisées comme objets d'adoration à Dieu, car toutes les images et statues ont des formes physiques. Si vous les vénérez, vous placez d'autres dieux aux aspects limités devant Ma présence Qui n'a pas de limites et n'a pas de formes. Il est écrit ‘ne vous faites pas aucune statue‘ (pessel en hébreu), ou ‘aucune image‘ (u kol temunà). Temunà signifie ‘image‘ ou ‘image visible‘. Le mot kol (tout), qui se traduit ici par ‘ne vous faites aucune image‘, inclut toutes les catégories d'images interdites. Aussi cet ‘représentations mentales‘ ou ‘images mentales‘ ou ‘images métaphysiques ou mystiques‘ sont également ajoutées ici aux catégories interdites. Ne vous faites donc aucune forme d'image, ni physique ni mentale, de tout ce qui est dans le ciel ou sur la terre ou dans les eaux sous la terre. 

 

Pas 3 - Pain de l’Âne Vêtu de Lion: Au début Daniel rêva (2 octobre 1988, Milan) d'être, parmi un groupe de personnes qui vendaient des objets de culte, notamment les madones; Daniel leur demanda: "À votre avis, Dieu, Béni soit-Il, a une mère?" Puis Daniel dit tout le Second Commandement dans sa forme complète. Après cela, Daniel ajouta: ‘Le Seigneur, Béni soit-Il, a interdit, en termes bien définis, de faire de statues ou d'images d'adoration, de s'incliner devant eux, de les servir ou de leur rendre service. Pourquoi alors vendez-vous des statues et des images qui sont des objets de culte? " -

 

 Il n’y a pas un mot de plus dans la Torah

 

Pas 4 - Le mot 'kol' (tout, chaque) est très significatif, car il semblerait que les catégories mentionnées de tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre ou dans les eaux sous la terre devraient être suffisantes pour inclure toutes les images interdites possibles. Pourquoi alors la Torah vient-elle ici pour ajouter le mot ‘kol‘ qui inclut toutes les interdictions? Dans la Torah, il n'y a pas de mots en plus, combien plus dans les Dix Commandements et combien plus dans les Deux Premiers Commandements qui furent entendus par tout le peuple sur le Sinaï. *

 

L'idolâtrie cachée dans de fausses doctrines

 

Pas 5 - Le Second Commandement, cependant, en déclarant les interdictions de l'idolâtrie, interdit non seulement les formes les plus manifestes de l'idolâtrie; chaque niveau d'idolâtrie doit être inclus dans l'interdiction. Par conséquent, la Torah dit ‘kol temunà‘, chaque image, en faisant allusion à toutes les catégories d'images interdites, même celles qui font partie d'une conception philosophique ou métaphysique ou mystique ou théologique et qui sont donc cachées aux yeux de la plupart des gens .Kol temunà‘ dit tout cela de manière allusive, étant appelé conceptions ou doctrines idolâtres, même si leur idolâtrie est savamment dissimulée.

 

* Kol a la valeur numéro 50 (en ghématrie), un nombre qui a un lien particulier avec le Deuxième Commandement qui a 50 mots en hébreu. Ce mot, kol, comprend donc tout le Commandement contre l'idolâtrie, a partir des formes les plus basses jusqu’a arriver aux raisonnements philosophiques et métaphysiques si exaltés par les doctrines mystiques.

 

Pas 6 - Pain de l’Âne Vêtu de Lion: Daniele rêvai (1er décembre 1988, Milan) que Peretz établissait les règles contre l'idolâtrie dans le domaine juif.

 

L'idolâtrie du Zohar jusqu’au faux culte messianique idolâtre de Habad 

 

Dans son rêve Paolo (28 octobre 1989, Milan), il était avec Peretz et d'autres élèves du Pacte Nouveau dans le centre de Milan. Il vit trois Habadim Loubavicher qui couraient et un cheval brun qui les poursuivait. Ensuite, ils se trouvaient tous ensemble dans un tramway. Peretz déclara qu'il était temps d'agir. Paola est alla s'asseoir devant eux et dit: “Je connais votre doctrine du Zohar; c'est une doctrine idolâtre qui n'a rien à voir avec le Second Commandement“. L'un d'eux lui répondit: "Mais regarde, notre foi est monothéiste!" Paolo lui répondu: “Ce n'est pas vrai, vous dites que la bête de Brooklyn, que Dieu nous sauve, fait corps avec Dieu“ ». Peretz alors alla vers eux et parla calmement.

 

Doctrine idolâtre des Dix Sefirot Émanées du Zohar

 

Les Juifs pensent que la correction de l'idolâtrie n'affecte que les nations, tout d'abord les peuples chrétiens. Il aurait dû en être ainsi, étant donné que le peuple juif possède et maintient la véritable tradition de la Torah. Malheureusement, cependant, au cours des 450 dernières années, il y a un péché idolâtre latent qui représente un fléau pour Israël, c'est-à-dire la doctrine des Dix Sefirot Emanees du Zohar. Cela est expliqué en détail dans le texte "Ha-Hherem Mi-Deoraita", dans le texte "Les Cinq Tableaux du Pacte, texte qui se trouve dans Pétale 1 du Sefer Mishnat Haim et dans le livre Sefer Milhhamot HaShem du sage yéménite, Yihhye ibn Shlomoh El Kapah.

Même les rabbins des 450 dernières années n'ont pas perçu le piège idolâtre insidieux de l'Emanation et y sont restés empêtrés, en provoquant également malheureusement la chute de leurs fidèles.

 

 L'intelligence humaine est limitée

 

Pas 7 - Lorsque l'intellect humain spécule sur ce qui transcende ses facultés, il arrive à de fausses conclusions parce que l'intelligence humaine est limitée aux connaissances acquises par l'expérience. C'est pourquoi la Mishna interdit de raisonner sur ce qui était avant (de la création du monde), sur ce qui est au-dessus, sur ce qui est en dessous, sur ce qui est à l'intérieur.

 

Sauf Dieu, chaque existence a un début et une fin 

 

Pas 8 - Quiconque essaie d'entrer dans la connaissance de Dieu, telle que révélée par la Tradition, tombera dans l'erreur. "Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre"; "Écoute Israël, le Seigneur notre Dieu, le Seigneur est Un". Les sages d'Israël, que leur mémoire soit bénie, demandèrent un jour au Saint Bénît soit -Il ce qu'Il avait fait avant de créer ce monde. Ils reçurent une note du Ciel avec la réponse suivante: "Avant ce monde, Je créai d'autres mondes et Je les détruisait, Je créai d'autres mondes et Je les détruisait". En dehors de ces informations très particulières, on ne peut spéculer sur ce que c'était avant la création de ce monde, ni sur ce qui sera après la fin de la création de ce monde. On ne peut que croire au principe reçu par les Sages, à savoir que "Dieu a existé avant le monde, et Dieu existera après que le monde n'existera plus". Car seul Dieu dans Son existence vraie et absolue existe pour toujours. Tout le reste de l'existence a un début et une fin.

 

Aussi l'acte de création ex nihilo transcende la compréhension humaine

 

Pas 9 - Cela aussi ne peut pas être vraiment compris par l'intellect humain et c'est une sagesse reçue, en laquelle nous croyons et que nous acceptons avec foi. Nous ne pouvons cependant pas percevoir l'Existence Éternelle de Dieu, car dans sa vraie forme, comme dans la Vérité, elle est totalement en dehors du domaine de la perception ou de la compréhension humaine. Ainsi nous ne pouvons pas non plus concevoir l'acte de création ex nihilo, qui à partir de rien l'univers fut fait exister, créé à partir de la non-existence. De nulle part, tout est né de l'acte de création. C'est la Tradition reçue de Dieu, mais l'intellect humain ne peut pas vraiment percevoir la venue en existence de ce qui n'existait pas auparavant. Cela ne se trouve pas dans l'expérience humaine. La faculté de foi qui est nous accepte cette merveille de bonne foi.

 

Ne vous laissez pas vous faire tromper par 'les constructions' en Dieu

 

Pas 10 - Pour comprendre la vraie foi, il est essentiel de savoir ce qui lui appartient, en distinguant entre ce qui appartient au domaine de la vraie perception et entre ce qui dépasse le domaine de la spéculation humaine. La doctrine de l'émanation théorise une ‘construction» de Dieu, de ‘divinité émanées‘, avant même l'acte (et le niveau) de la création, dans un monde hypothétique d'Émanation divine. Voici la vraie règle: la doctrine de l'émanation est en soi idolâtre et est absolument interdite! Et toute spéculation sur des Aspects (Partsoufim) Emanes ou Sefirot Emanées est une véritable idolâtrie!.

(Voir les chapitres 9 et 10 de "La guerre contre le Zohar", pour la démonstration que la doctrine de l'émanation est en opposition directe avec le Beit de Bereshit). 

 

La Trinité, la doctrine de l'Émanation et le Verbe du quatrième Évangile sont des "constructions divines"

 

Pas 11 - La religion hindoue est également pleine d'émanations divines. Le Christianisme est basé sur la doctrine mystique de la Trinité, le Dieu le Père et deux Emanations Divines, le Saint-Esprit et le Fils. De Trois, ils disent que c'est Un et de Un, ils disent Trois! Pour le Zohar, notre Dieu est une Manifestation Cosmique Emanée, l'Homme-Dieu, dans le monde de l'Emanation (Atsilout). Selon la kabala du zohar , le monde contient cinq aspects: la Couronne, le Père, la Mère, le fils et sa Femme. Il disent que les 5 aspects, ou plus en détail les Dix Sefirot Émanées , sont une seule entité avec Dieu.

Le Verbe de Jean déifie Jésus à travers une doctrine d'émanation, qui prétend que Jésus est l’Incarnation Emanee du Verbe Divin. Il s‘agit d‘ une conception idolâtre basée sur le concept d'Émanation qui vient de la ‘Trinité Divine‘. Le concept des "Émanations Divines" est la base de toute idolâtrie. (Voir dans "La guerre contre le Zohar").

 

Dieu ne donne pas Sa Gloire à un autre

 

Pas 12 - Ces doctrines sophistiquées et idolâtres de l'Émanation ont en commun le fait qu'elles spéculent sur l'œuvre de Dieu avant la création du monde. Ils mettent un ou plusieurs aspects devant la vraie Présence de Dieu qui est dépourvue d'aspects. Ils traitent des relations entre les aspects de l'Émanation Divine; ils prétendent qu'un aspect émané de Dieu as le but de traiter et de juger l'humanité, raison pour laquelle nous devons donc invoquer ce dieu dans la prière, comme Jésus ou le Zeir Anpin du Zohar, le Fils Émané d'Aba (l'Aspect Émané du Père) et d'Ema (l'Aspect Emané de la Mère). Pour le Zohar, Zeir Anpin est le Fils entre les mains duquel l'Aspect Divin du Père et l'Aspect Divin de la Mère ont prodigué toutes les choses de la création. Tout cela transgresse la première loi de la foi monothéiste pure, selon laquelle Dieu est Un en absolu, et Il ne donne pas Sa Gloire à une autre divinité ou à un autre aspect divin ou à un fils divin.

 

La génération d'Enosh

 

Pas 13 - Le péché de la génération d'Enosh est caché dans la Torah mais révélé dans la Tradition: à cette époque, ils croyaient oui que Dieu était le Créateur, mais que, en étant infiniment au-dessus de Ses créations, Il avait délégué à Ses grands Ministres et Gouverneurs, c’est-à-dire les étoiles, la tache de soutenir le monde. Ainsi ils commencèrent à profaner le Nom de Dieu à travers les étoiles, en ajoutent donc le suffixe El (Dieu) au nom de l'étoile.

De là, ils arrivèrent a vénérer les étoiles elles-mêmes, croyant que cela correspondait à la volonté du Créateur, infini et transcendant. Ce péché est caché dans la Torah et représente une erreur cachée et subtile qui sous-tend toutes les formes d'idolâtrie. Le Second Commandement y fait allusion avec le terme «‘péché des pères‘. Cette erreur, justifiée et ‘rationalisée‘ avec des sophismes, représente le point de rupture de la Cause Première de tout ce qui existe (ce terme fut utilisé par le Rambam, de mémoire bénie). 

 

La vrai foi monotheiste

 

La vraie foi nous enseigne que Dieu Infini est Un dans l'Absolu, Créateur de tout; seulement envers Lui est dirigée notre adoration. Il est l ‘Unique à écouter nos prières. La vraie foi nous enseigne que Dieu, malgré Son être illimité, est proche de Ses créatures. Il écoute la prière de chaque bouche qui L'invoque sincèrement. Benît est Son Nom pour l’Eternite.

 

La descente du péché des pères

 

Pas 14 - Le péché des pères est la racine de toutes les idolâtries représentées par un échange ou un déplacement de l'objet d'adoration vers quelque chose de plus bas, qui admet cependant que le Dieu Infini est le Créateur de tout. Le péché des pères fera toujours recours à un langage logique, aigu et apparemment acceptable, mais substantiellement faux. Ses codificateurs soutiennent que leur nouvelle forme linguistique, la Parole ou l'Émanation, représente la vérité, étant donné qu'elle est basée sur la logique de l'intelligence humaine. Cette fausse formulation, une fois enracinée, s'étend et donne vie à une construction solide, soutenue par un langage bien structuré d'idées et de concepts qui donne forme à une doctrine qui devient un objet de foi. 

 

 Le péché des fils

 

Pas 15 - Tel est donc le péché des enfants: après avoir hérité du faux langage de leurs pères, ils se consacrent à l'élargissement de sa base, créant ainsi une formidable construction qui parvient à endiguer les attaques des autres confessions. "Fils" (ben) en hébreu est lié à la racine "construire" (b-n-a), le fils étant une construction de son père et de sa mère. L'extension idolâtre des péchés des fils se trouve dans la Torah dans l'histoire de la ville de Shin'ar et de la tour de Babel, histoire de laquelle on déduit que la base du péché idolâtre provient d'une base linguistique, comme le démontre le verset: "et la terre entière avait une seule langue et utilisait les mêmes expressions".

 

La forme linguistique change tout

 

Pas 16 - Le langage unifié et les mêmes expressions d'une fausse base théologique, bien qu'ils aient le pouvoir d'encourager la formation d'une ville et la construction d'une grande tour théologique, sont enfin la source de la Tour de la Grande Confusion, la 'babele «(confusion) des langues. Toute l'idolâtrie du monde provient d'une fausse base théologique. Le point de rupture de la génération d'Enosh représenta le détachement de la ‘vraie‘théologie et le début du culte idolâtre aux astres. Avec la Tour de Babel fut acceptée la fausse théologie. Nous savons par la Tradition que à cela est fait allusion dans la phrase: "et c'est quand ils partirent de l'Est". Les Sages, de mémoire bénie, interprètent: ils s’éloignèrent de la Première Cause. Ce fut la continuation du péché de la génération d'Enosh, lorsque l'humanité commença à profaner le Nom de Dieu avec les Étoiles, en déclarant que la Première Cause de toute la création était trop éloignée du monde pour pouvoir s'en inquiéter.

 

La forma linguistica cambia tutto

Les pouvoirs de la langue d'Adam

Les sages de Nimrod remplacerent Dieu avec "Nimrod"

 

Pas 17 - Jusqu'à la génération de la Tour, il n'y avait qu'une seule langue, celle utilisée par le Créateur, Bénît soit Il, pour parler avec Adam. Adam ensuite eut la possibilité d'utiliser ce langage pour donner des noms aux animaux, aux plantes, etc. Adam, notre ancêtre, reçut le pouvoir de comprendre les racines des lettres, dont les combinaisons représentent leur essence intérieure. Dans ces moments primordiaux de création, l'intellect put percevoir la nature des choses à travers les lettres. Au fil du temps, c'est ce même langage qui se propagea à l'humanité. C'était la langue utilisée par Noé et sa famille qui était parlée jusqu'à la génération de la Tour, environ 500 ans plus tard. Et l'erreur de se détacher du Premier Facteur fut adoptée par les sages du Roi Nimrod, qui commencèrent à prier et à adorer un Dieu-Homme-Roi Emané (Nimrod) à la place du Créateur.

 

Génération Enosh - seulement spéculation humaine

Génération de la Tour - mauvaises intentions

 

Pas 18 - Alors que dans la génération d'Enosh la profanation de Dieu provint de fausses spéculations, dans la génération suivante de la Tour de Babel, l'idolâtrie fut caractérisée par les mauvaises intentions de ses représentants. "Allez, construisons nous une ville et une tour dont le sommet atteint le ciel; nous nous ferons un nom et il ne nous arrivera pas de nous disperser sur la face de la terre entière" (Genèse, 11, 4). Au niveau du péché des fils, ici se révèle le désir de "capturer" les "pouvoirs divins" pour les utiliser et "se faire un nom". Les sages de Nimrod reconnaissaient la puissance divine de la langue unique, de la langue sacrée et originale aux moyen de laquelle Dieu parla avec Adam et Eve. Cependant, ils avaient l'intention de l'utiliser pour établir Nimrod comme le Dieu Éternel et le Roi du monde, en se garantissant la position de ses prêtres. En réalité, l'adoration du Créateur devenait l'adoration de leur Dieu Homme. Puisque si l'unité du langage fonctionnait avec le Créateur, pourquoi ne pas l'utiliser pour couronner Nimrod comme le Dieu du ciel et de la terre?

Et pour se conformer à la nouvelle construction théologique, ils auraient construit une ville et une tour pour lui, afin qu’il aurait pu s’asseoir comme le Dieu-Roi entre les cieux d’en haut et la terre d’en bas.

 

Ils confondirent et troublèrent la signification des mots 

 

Pas 19 - Ce faisant, ils ont confondirent le sens de la langue unique, un don de Dieu, et donnèrent naissance à une fausse construction théologique. Et plus leur péché fut grand, plus la punition cosmique décrétée par Dieu fut grande, et ils confondirent irréversiblement leur façon de communiquer. Au lieu d'apprécier l'énorme privilège de posséder une langue sacrée et originale, utilisée par Dieu Lui-Même, ils changèrent le sens des mots pour les adapter à leurs mauvaises intentions. Ce fut l'origine de toutes les innombrables constructions théologiques de l'histoire, qui ont en commun la propriété de changer le vrai sens des mots révélés par Dieu, pour les conformer à leurs propres formations idolâtres. Tel est le péché de croire en un Fils Émané de Dieu, comme le pharaon en Égypte, ou comme la doctrine de Zeir Anpin du Zohar, ou le Fils de Dieu Incarné de toute la théologie chrétienne. 

 

 La troisième génération - Dieu Supérieur, Dieu-Homme et leur relation spirituelle

 

Pas 20 – Tant la troisième phase de l'idolâtrie représentée par la Troisième Génération du péché des Pères que la quatrième phase finale de la Quatrième Génération haïe du péché des Pères sont étudiées par la Torah dans l'épisode tragique de l'erreur idolâtre du Veau d'Or. (Voir le tableau 2 des 5 Tableaux du Pacte). La descente du péché idolâtre des pères et des fils atteint sa troisième phase dans une relation triangulaire de base de la forme du Dieu supérieur, Dieu – Homme inférieur et de leur relation spirituelle. Après la rupture originelle des racines, celle des pères, et la fausse construction théologique subséquente des fils, ici les petits-fils, maintenant éloignés de la vraie source, ne désirent que le Dieu inférieur de leur salut, Nimrod, Pharaon, Dagon, Tamus, Zeir Anpin, Bouddha, Jésus. Parfois, cette relation idolâtre reste trinitaire, parfois elle se multiplie jusqu'à dix. Dans l'Egypte ancienne, sous la stricte domination des prêtres d'Eliopolis (les bibliques Hartumei Mitzraim, les Magiciens Sages d'Egypte), la doctrine des Neuf Dieux supérieurs et du Pharaon, le dixième Dieu émané de la terre, qui servait à relier leurs pouvoirs à l'Egypte fut formulée et consacrée.. Les dix plaies contre l'Égypte correspondaient à cela, car nous savons que lors de la Rédemption d'Égypte, le Saint, Bénit soit-Il, lutta contre l'idolâtrie de l'Égypte. (Voir 'Le message de l'Archange Gabriel' qui explique en détail ces dix divinités et les punitions correspondantes).

 

Des milliers de livres théologiques, mystiques, philosophiques, etc. ne font que couvrir et falsifier la vraie foi

 

Pas 21 - Qu’il s’agisse d’un Dualisme ou d’une Trinité, ou de Cinq Aspects ou de Dix Émanations Divines, la substance ne change pas ! Ce sont toutes de fausses théologies qui divisent la Divinité en parties ou catégories, et nous font croire qu'elle fait partie intrinsèque de l'Unité de Dieu. Ce sont plutôt des concepts étrangers à la vraie Tradition, qui détruisent l'essence de la foi pure monothéiste et profane l'unité de Dieu, qui devient un plan métaphysique, fixé sur un schéma d'échange entre les différents Aspects Divins (comme dans le Zohar). Cela permet à l'intellect de méditer sur eux et de décrire leurs relations à travers les milliers de textes théologiques, philosophiques et mystiques existants. Des écrits qui sont basés sur de faux raisonnements, donc tout ce qui en résulte est faux.

 

Pas 21 – Qu’il s’agit d’un Dualisme ou une d’une Trinité, ou des Cinq Aspects ou des Dix Émanations Divines, la substance ne change pas! Ce sont toutes de fausses théologies qui divisent la Divinité en parties ou catégories, et nous font croire que cette partie ou parties font partie intrinsèque de l'Unité de Dieu. Ce sont des concepts complètement étrangers à la vraie Tradition, qui détruisent l'essence de la foi pure monothéiste et profane l'unité de Dieu, qui devient un plan métaphysique, fixé sur un schéma d'échange entre les différents Aspects Divins (comme dans le Zohar). Cela permet à l'intellect de méditer sur eux et de décrire leurs relations à travers les milliers de textes théologiques, philosophiques et mystiques existants. Ce sont des écrits basés sur de faux raisonnements, raison pour laquelle tout ce qui en découle est faux.

 

La mentalité idolâtre de la multitude mixte

Le Zohar - Retour des Dix Dieux Émanées d'Egypte

 

Pas 22 - Dans l'esprit de la multitude mixte, Moïse était une sorte d'ange ou d’Homme- Dieu-Emane, récepteur et dispensateur, entre Dieu et l'homme. Quand ils craignirent que Moïse ne fût pris en haut et qu’il ne sera ainsi plus retourne, ils cherchèrent un autre lien entre eux et Dieu, un autre Moïse. Ils ne s'étaient pas encore libérés de la doctrine égyptienne, qui voyait en Pharaon un Dieu- Homme et de l'idée idolâtre des Dieux de l'Egypte. Ce n'est pas par hasard que les premières Tables des Dix Commandements durent être brisées par Moïse; avec cette action fut expié le péché de la multitude mixte qui croyait aux Dix Dieux Égyptiens Emanées par le Créateur supérieur (qui était appelé Atum, et qui n'était pas calculé, étant à un niveau supérieur). Lorsque Moshe Rabbenu vit l'idolâtrie dans laquelle ils étaient tombés, il comprit la racine de leur erreur. Contrairement à son frère aîné, Aharon, Moïse avait grandi dans la cour pharaonique où il avait appris les secrets de l'Égypte, leurs doctrines, leurs cultes, leur magie. Moïse comprit que leur pensée idolâtre les aurait conduits à adorer même les Deux Tables avec le Décalogue. En substance, ils auraient falsifie la vraie Tradition des Dix Commandements et ils les auraient fait devenir Dix Récipients Émanées, enracinés dans les Dix Divinités Emanées. La doctrine de l'Emanation du Zohar est la réalisation prophétique-historique du Veau d'Or à son temps.

 

 Pourquoi Moïse rompit-il les Tables?

 

Quatrième Génération du péché idolâtre - le Veau d'Or

 

Pas 23 - Alors Moshe brisa les Tables, avec l'intention d'éradiquer à jamais le sens idolâtre de l'Emanation. Telle fut la Troisième Génération d'idolâtrie. La Quatrième Génération haie est le Veau d'Or lui-même et les pratiques idolâtres qui l'entourent. En résumé: la Troisième Génération complète: (1) l'erreur théologique de ne pas servir la Première Cause; (2) hérite l'immense construction théologique basée sur cette erreur; (3) se réalise par la déification de la construction elle-même et des éléments qui la composent. La Quatrième Génération Haie est le résultat idolâtre des trois phases qui la précèdent. Par conséquent, il existe une différence substantielle entre les trois premières et les quatrièmes catégories. Dans les trois premiers, les aspects théoriques et mentaux imprègnent les intentions de ceux qui pratiquent l'idolâtrie. Dans la Quatrième Génération, l'idolâtrie elle-même domine, par la pratique des cultes aux idoles.

 

Se débarrasser des fausses doctines

 

Pas 24 - Le Second Commandement contient l'histoire de l'idolâtrie du monde jusqu'à sa destruction finale dans la Quatrième Génération Finale de la Rédemption Finale, dans laquelle "et J'utilise la clémence jusqu'à la millième génération pour ceux qui M'aiment et gardent Mes commandements". C'est le grand signe de la double Quatrième Génération qui correspond au Grand et Terrible Jour du Seigneur. Grands sont les miracles du salut et terribles sont les dévastations, les catastrophes et les châtiments de la Quatrième Génération. Nous voulons avertir tous les juifs qui croient au Zohar et tous les chrétiens qui croient en la théologie chrétienne de se débarrasser de l'idolâtrie théologique qui imprègne ces doctrines. Chacun peut désormais s'approprier de la pure foi monothéiste du Second Commandement, qui représente la vraie foi des Patriarches et la vraie foi révélée et sanctifiée sur le Sinaï devant les fils d'Israël.

 

Israël doit se repentir du péché du Zohar

 

Pas 25 - Le Zohar contient le terrible péché idolâtre qui, à des niveaux cachés, a contaminé la foi pure d'Israël, le véritable esprit de la Torah. Et même après la Shoà, il persiste dans le peuple, même après sa résurrection en 1948. Cela fait partie du Plan Divin: ce péché doit apparaître dans la lumière, ouvertement, pour être reconnu et détruit par la volonté consciente du peuple juif. Il y a cependant un pré-requis prophétique "et le Rédempteur viendra à Sion en faisant repentir Jacob de son péché." Israël lui-même, par conséquent, n'est pas conscient de son péché jusqu'à ce qu'il lui soit expliqué par le Goel Final. Sefer Mishnat Haim représente l'enseignement du Goel Finale Haim qui se rend à Sion pour diffuser ce message rédempteur essentiel: Israël doit se débarrasser du péché idolâtre de la doctrine de l'émanation du Zohar afin de recevoir sa RF. L'importance de ce message ne peut donc pas être mesurée. Israël doit comprendre et se repentir de l'idolâtrie de cette fausse doctrine et alors seulement il pourra recevoir les merveilleux Signes Complets de Jacob, notre père.

 

Jésus ne priait que Dieu

 

Pas 26 - Nous enseignons aux chrétiens qu'il n'y a rien de plus mal que d'invoquer un homme Dieu. Yeshua était juif, il portait le tallet et les tefillins six jours par semaine pour la prière du matin (shahrit) comme tout juif traditionnel. Il priait Dieu, Créateur de l'Univers et Rédempteur d'Israël, L’implorait comme un fils le fait avec son Père et il enseignait à ses frères à suivre les voies souhaitées par le Seigneur, notre Dieu. Cela faisait partie de la mission particulière a laquelle était destinée. Jésus n'avait certainement pas l'intention de créer une nouvelle théologie avec un Dieu le Père et un Dieu Jésus Son Fils divin. Le Seigneur, notre Dieu, n'a ni bouche, ni mains, ni pieds; Il n'a aucun attribut humain et n'a aucune forme. Appeler ‘Dieu‘ les idoles qui ont une bouche, des mains, des pieds et des attributs humains et une forme, , est une pure idolâtrie et est strictement interdit dans la Loi de Dieu, dans le Second Commandement.

(Voir Pétale 5 de Sefer ha Mafli, "entre les signes Initiaux et les Signes Complets." Et aussi les Évangiles corrects de Yeshuat Yeshua

 

Dieu - Jaloux de Sa vérité

 

Pas 27 - "Car Je suis El Kanà, Dieu Jaloux, Qui punit le péché des pères sur les enfants, sur la Troisième Génération jusqu'à la Quatrième Génération pour ceux qui Me huaient". Le Seigneur, notre Dieu, dès le début, voulait que l'humanité arrivât à Le connaitre et Le servir et ne voulait pas que la vraie foi fuisse contaminée pour servir d'autres dieux; par conséquent, l'attribut de Jalousie est proclamé pour punir ceux qui s'écartent de la foi pure et ne reconnaissent pas Son Unité. Mais les hommes ont corrompu la vérité. Et donc aussi l'attribut de la Vérité à la fin vient détruire toutes les fausses doctrines. Dieu est, pour ainsi dire, Jaloux pour amour de Sa vérité, et en même temps, Il récompense avec une grande miséricorde ceux qui reconnaissent la Vérité et adhèrent à la vraie foi en Lui.

 

La révélation du Dieu Jaloux n'a jamais été dans le monde auparavant comme elle le sera dans cette Quatrième Génération

 

Pas 28 - À l'exception de la Première Rédemption d'Égypte et d'autres cas particuliers mentionnés dans les Écritures, comme le sacrifice du prophète Élie, de mention bénie, ou la destruction de Dagon, dieu des Philistins, nous ne trouvons pas la Révélation Manifeste de ''EL KANA'' dans histoire. Pour ainsi dire, jusqu'à QGF, les mesures de libre arbitre, accordées à l'humanité, permettent également la continuation d'erreurs idolâtres dans l'histoire. Ce n'est que lors de la Première Rédemption que 'EL KANA' Se manifesta ouvertement contre l'idolâtrie, car il y avait le mérite du Premier Rédempteur, Moïse, Magister Noster. Mais la manifestation pleine et entière de EL KANA', à l'échelle universelle, intervient dans cette Quatrième Génération Finale. Il n'y a jamais rien eu de tel auparavant, et il n'y en aura jamais à l'avenir. Et dans la RF, l'Éternel Se manifeste grâce au grand mérite du Goel Finale Haim qui, par moyens des Signes Complets de la RF, enseigne à l'humanité comment atteindre sa Rédemption.

 

Ces messages doivent sortir pour tout le monde

 

Pas 29 - Ce n'est qu'avec l'avènement de la RF et la révélation des Signes Complets, les explications du péché du Zohar et la Correction du Christianisme, explications écrites avec l'autorité du Goel Finale Haim, au Nom d'EL KANA, peuvent-elles être transcrites et propages dans le monde entier. Il faut cependant des années pour formuler les messages qui seront universellement connus lorsque Dieu le voudra. Et à mesure que la connaissance de ces messages se répandra, la terrible jalousie d'EL KANA se manifestera dans le monde contre toute forme d'idolâtrie.

 

La purification du monde pour le temps des justes

 

Pas 30 - Car il ne peut y avoir de rédemption dans le monde si tous les cultes idolâtres et les fausses doctrines théologiques ne sont pas supprimés en premier.

EL KANA' régnera dans la vérité du Second Commandement. Ce qui est contraire à cette vérité sera détruit. La longanimité de Dieu se raccourcit, pour ainsi dire, dans la Quatrième Génération. Pas par désir de détruire Ses créatures! Le désir de l'Éternel est que les hommes se repentent et reviennent à Lui avec un cœur contrit et sincère. Pas pour la destruction mais pour le désir, pour ainsi dire, tant attendu, de récompenser les bons, les justes et ceux qui L'aiment et gardent Ses Commandements avec les Trésors du Royaume des Cieux. Les Merveilleux Signes de la Troisième Rédemption Finale, venue par le mérite du Goel Haim, font partie intégrante de ces Trésors.

 

Goûts du pain de la Queue d'Âne Vetue en Lionne: (24 juin 1997). Deborah dans le rêve vit qu'elle, Peretz et Paolo portaient une longue tunique blanche; ils entrèrent dans une grande église catholique blanche, puis dans une pièce où Jésus était assis. Yeshua leur dit: "Vous devez sauver mes téfilines et autres objets sacrés que j'ai utilisés pour la prière, car ils me les ont volés." Il y avait une atmosphère de joie, puis Peretz, Debora et Paolo coururent joyeusement par ici et par là. Dans leur course, Peretz dit leur: "Vous devez comprendre que ce que nous sommes maintenant n'est pas ce que nous sommes vraiment. C'est parce que nos racines sont très hautes. Moi, par exemple, je suis de la racine de la neshamà d'Aharon, le Grand Prêtre. Deborah est de la racine de la neshamà de Miriam, la sœur d'Aharon et de Moïse. Et pour cette raison Déborah est prophétesse. "Ils continuèrent à courir joyeusement et Deborah vit qu'ils avaient pris de cette Église les téfilin et le tallet et d'autres objets.

 

Commentaire de l'Âne qui mange le Pain: Je suis également né le 1er du mois de Menahem Av qui est considère la date de naissance d'Aharon. Il y a aussi un rêve de Daniel dans lequel il est dit "Peretz a été élu prêtre en chef de tous les prêtres du monde". Il y a aussi le fait qu'il a été de mon sort de formuler le Herem Mi'Deoraita contre la fausse doctrine du Zohar et contre le mouvement messianique Habad (la Quatrième Génération haie a partir du péché du Zohar). Cette excommunication de la Torah représente la Correction Finale du péché du Veau d'Or, c'est-à-dire la doctrine de l'Émanation du Zohar et du péché de la multitude mixte, la foi et les actions idolâtres de Habad.

Aharon, le Grand Prêtre, était aimé du peuple, car "il aimait la paix et cherchait la paix". Cela coïncide également avec le fait que, pour le mérite du Tzadik Haim, j'ai eu l'immense privilège d'annoncer les Signes Complets de la Grande Réconciliation et de la Grande Paix. Ce sont les Signes promis du Prophète choisi de la Rédemption, Élie, de mention bénie. Cela comprend la grande et nouvelle Réconciliation entre Juifs et Chrétiens et l'étonnant Nouveau Message de la vraie Mission de Yeshua, le Christ des Nations, dans la clé de la réalisation historique du Bélier Sacrifié à la place d'Isaac, notre père. Quant à Deborah, il ne fait aucun doute qu'elle est la principale prophétesse de la RF. D'autres rêves indiquent qu'il provient également de la tribu de Lévi.

Je crois que le rêve de Deborah indique également que Paolo est enraciné dans le neshamà de Hur (qui selon Rashi était le fils de Miriam et Caleb ben Yifuneh) qui fut tué par la multitude mixte. Je me souviens d'un rêve dans lequel je vis Hur (fils de Miriam) qui promit de m'aider dans les travaux de la Rédemption. En fait, notre Paolo Fierro, le Cheval Blanc, a été tué spirituellement et intellectuellement virtuellement par les mensonges de la multitude mixte du monde catholique.

Maintenant, il retourne travailler pour la rédemption contre les doctrines des multitudes mixtes du monde chrétien. Et donc il s'est remarié avec sa vieille femme. Hur fut tué dans sa pure innocence, et pour une cause pure, celle de sauver la multitude mixte de son erreur de ne pas attendre le retour de Moïse. En outre, notre Paolo Fierro est dans le Signe du Cheval Blanc et l'innocence blanche décrit tout son être.

Le rêve indique que les téfilines de Jésus, c'est-à-dire son identité juive, sont sauvés pour le monde, par la Correction du Christianisme dans lequel nous sommes impliqués. Il est venu ici lors de la formulation de la Table 2, où aussi l'idolâtrie sur Jésus est également expliquée et détruite. Amen.