ב"ה

 Auteur: Peretz Green

 Traduction: Solly Kamkhaji

 

 

30 Tables des 30 PAS représentant le Cœur de la Nouvelle Loi de la Rédemption Finale

 

 

En mémoire de ma chère mère, Malka Behar, bat Miriam, que la paix du Royaume des Cieux soit avec elle, je commence aujourd'hui, le 18 du mois de Sivan 2020, 10 juin 2020, le jour de son départ de ce monde il y a exactement 7 ans à Milan selon la date hébraïque, cette traduction de l'italien en français.

 

Tableau 11 - EMUNAH - LA FOI

La Faculté des Vertus en général

 

Pas 1 - Le Premier Commandement est celui de la foi dans la vraie tradition montrée et donnée à Israël par Dieu Tout-Puissant. Les 10 Vertus sont liées aux 10 Commandements. Ils représentent l'essence abstraite des commandements dans leur sens le plus positif, par ex. ne tuez pas – la correction, ne commettez pas d'adultère – la sanctification, ne volez pas – le renouvellement de l'esprit. Les 10 Vertus sont les 10 qualités bien-aimées, extraites des Commandements de Dieu et rendues en un mot. Chaque mot des 10 Vertus représente un ‘commandement écrit dans le cœur‘. Lorsque ces Vertus se révèlent dans une personne, elles s'inscrivent dans son cœur et la personne elle-même les chérit et les aime une fois qu'il les possède. 

 

Pas 2 - Par conséquent, les 10 Vertus sont appelées les Vertus du Cœur. Ils sont comme 10 facultés d'amour dans le cœur, l'amour de la foi, l'amour de la bénédiction, l'amour de trouver les vertus cachées dans son cœur, l'amour de prier Dieu, l'amour de ressentir la Présence de Dieu, l'amour de son propre perfectionnement dans l’esprit de correction, l'amour d'être séparé de ce qui est impur ou interdit ou bas ou vulgaire et ainsi l'amour d’être sanctifié dans ce qui est pur, légitime, élevé et raffiné, l’amour de se sentir renouvelé dans son esprit, l’amour de sentir les bons goûts que Dieu a créés pour l'humanité et l'amour de rechercher la sagesse qui guide la personne dans tous les aspects de sa vie; cette dixième vertu a été appelée sagement ’ le silence’, ( se taire ) parce que le maintien de la langue est une clé essentielle dans la recherche de la sagesse.

 

Pas 3 – Le fait que les Dix Vertus s'expriment par un mot ou une seule expression, selon chaque langue, c’est aussi une sagesse. Prenez les 10 mots et mémorisez-les, en les mettant dans votre cœur comme base sur laquelle toutes les autres structures à l'intérieur de vous sont construites. C'est une fondation unique avec dix éléments de base, ces éléments fondamentaux pour développer le cœur aimé de Dieu, le Cœur Nouveau et Prophétisé du Nouveau Pacte Alliance Final de la Rédemption Finale. Soyez à dix faces dans votre approche envers les vertus, car si l'une d'elles ne se trouve pas ou est manquante, elle fait que toutes les autres perdent aussi et que s’abaissent et qu’ils devinrent parfois inexistantes. 

 

Pas 4 - Cela s'applique également aux 10 Commandements: on ne peut pas dire ‘j’en observerai 9 mais je ne respecterai pas le dixième‘. Dans ce cas la personne montre que ses motivations ne sont pas d'accomplir la volonté de Dieu mais plutôt d'accomplir son propre bénéfice. De cette façon, les 9 autres commandements sont abaissés, donnant corps à sa propre évaluation, au lieu de la sage résignation à la volonté du Seigneur, notre Dieu. Cette contradiction, en enlevant l'intégralité de la fondation souhaitée par Dieu, affaiblit la sécurité de toute la fondation elle même. En faisant ainsi, la personne a changée, par amour de sa volonté, la fondation, rendant ainsi sa volonté plus importante que celle de Dieu. Les 10 Commandements doivent être pris comme Commandement composé de dix côtés et pas un de moins, car les 10 unis représentent la Grande Fondation des Vertus aimées par Dieu Béni, les Vertus qui régissent la Loi de Dieu.

 

Pas 5 - Les 10 Vertus Unies représentent donc la Fondation du cœur vertueux aimé par Dieu, neuf d'entre elles ne suffisent pas. Le cœur, par exemple, en est un, mais si un élément essentiel du cœur est endommagé et ne fonctionne pas, cela provoque un affaiblissement ou un dysfonctionnement du cœur entier. Combinez les vertus du cœur en une seule fondation solide avec 10 éléments essentiels qui doivent être fermement établis pour soutenir la Merveilleuse Construction qui sera construit sur cette même fondation. Une fois que la fondation est solide, il n'y a aucune crainte pour le bâtiment qui y est construit, mais si la fondation est manquante ou instable, ce qui sera construit peut durer un certain temps, mais à la fin, il s'effondrera sûrement car il repose sur une fondation faible qui ne peut pas le supporter.

 

Pas 6 - Les 10 Vertus sont donc le paramètre de mesure pour évaluer chaque succès dans le service à Dieu. Être complet dans les 10 Commandements représente le paramètre du succès dans le respect de la Loi de Dieu. Il n'y a rien de la vraie tradition qui n’y est inclus. Les 10 Commandements commandent à la personne ce qu'elle doit croire et comment agir; donc tous les membres du corps et toutes les facultés, y compris tous les niveaux de l'esprit et de l'âme, y participent. Les 10 Vertus sont les 10 Commandements au niveau des vertus; leur niveau est ‘construit‘ dans la vie spirituelle et intérieure, dans l'amour de Dieu et dans la crainte de Dieu qui se manifestent dans les sentiments du cœur. 

 

Pas 7 - Les Sages, de mémoire bénie, expliquèrent que le prophète Habakuk synthétisa l'essence des 10 Commandements (et donc de tous les 613 mitsvot de la Torah) en une seule expression 'et l'homme juste vit dans sa foi '. Une personne qui vit sa vie (c'est-à-dire tout ce qui concerne tous les aspects de sa vie) dans sa foi devant Dieu toujours, en essayant de faire de son mieux dans ses actions et dans ses sentiments et pensées, correspondant à sa foi, il accomplit tous les commandements et est considéré comme un homme juste devant Dieu. Cette tradition est vraiment une révélation étonnante de la façon dont la solidité d'un fondement intérieur de la vérité est capable de supporter, sans crainte, l'immense construction de toute la Torah.

 

Pas 8 - Nous voyons, cependant, que la volonté manifeste de Dieu Tout-Puissant était de donner la Grande Fondation en 10 Commandements et non en un ou deux commandements. En adhérant aux 10 Commandements, on peut atteindre l'essence du fondement le plus abstrait de ‘l'homme juste qui vit dans sa foi‘, mais si seulement ce fondement abstrait avait été révélé, il est probable que les hommes justes qui vivent dans leur foi seraient restées encore totalement imparfaits, en manquant les 10 parties étendues de la Grande Fondation de la Loi. D'après cela, nous comprenons que le fondement de ‘l'homme juste vit dans sa foi‘ est intérieur et de haut niveau par rapport aux niveaux spécifiques des 10 Commandements, mais son existence correcte ne peut être vérifiée tant qu'elle ne soit pas complète dans le contexte des 10 Commandements.

 

Pas 9 - L'accomplissement des 10 Commandements ne mène pas toujours au véritable cœur inspiré et dévoué de l'homme juste qui vit dans sa foi. Un accomplissement superficiel des commandements peut être comparé à un corps sans âme ou à des actions effectuées de façon routinière sans une forte implication du cœur. Néanmoins, ce qui concerne les vertus du cœur doit toujours être précédé et accompagné de l'accomplissement précis des 10 commandements. La Grande Fondation des Vertus du Cœur n'a d'existence réelle que dans le contexte de la Grande Fondation de la Loi de Dieu. 

 

Pas 10 - Cela explique pourquoi la Deuxième Colonne des 10 Vertus vient après la Première Colonne des 10 Commandements. Dans les 30 Pas de la Triple Méditation, cependant, la Troisième Colonne est consacrée aux 10 Commandements sous la forme de `le Juste vit dans sa foi ', tandis que la Deuxième Colonne est consacrée aux Vertus du Cœur. La raison principale est que ‘l'homme juste qui vit dans sa foi' représente une perfection encore plus élevée de l'humanité, après qu’elle a déjà assimilé dans sa intériorité les principes des 10 Commandements et des 10 Vertus du Cœur. 

 

Pas 11 - La foi de l'homme juste qui vit dans sa foi, en vérité, représente une nouvelle catégorie de perfection de l'humanité. Par conséquent, la Troisième Colonne du Grand Poisson Léviathan a tendance à divulguer les Nouvelles Choses prophétisées pour la Rédemption Finale. La Nouvelle Perfection du Nouveau Pact Final représente la véritable ‘Voie du Milieu‘ recherchée depuis des temps immémoriaux mais introuvable jusqu'à ce qu'elle a été révélée et donnée par Dieu, grâce au Goel Final, dans la révélation de la Rédemption Finale.

 

 Pas 12 - Lorsque l'accomplissement des 10 Commandements est immaculé, on peut commencer à perfectionner notre service du cœur. Dans le conflit Judaïsme-Christianisme, exprimé en termes trop simplistes, l'accent mis sur l'accomplissement des commandements et l'absence d'accent sur la perfection des vertus du cœur, dans le domaine juif, par rapport à l'accent mis sur la perfection du cœur avec un manque total de la base des commandements et de la loi de la Torah, dans le domaine chrétien, n'a pas fourni à la fois la Voie Médiane qui est la Voie de la Complétude. En effet, le manque dans le Judaïsme de souligner les qualités aimées du cœur a favorisé le contraste qui a conduit a la nécessite historique même du Christianisme. Mais le Christianisme, en raison de son conflit avec le Judaïsme, est resté orphelin de la véritable tradition de la Torah.

 

Pas 13 - Et s'ils avaient été ensemble? S'ils avaient été ensemble, le moment de la Rédemption Finale serait venu! Ce n'était pas le cas et il n'y avait pas assez de mérite pour en apporter plus. La troisième perfection n'est cependant pas simplement la somme des deux, car chacune des deux catégories doit subir une nouvelle répartition des mesures. Que ce soit par sa propre nature ou pour des raisons historiques, chacun a poussé son héritage à l'extrême et doit être réduit. La mise à l'échelle n'est pas un compromis mais un déplacement d'un extrême vers le centre. Ce déplacement change radicalement la perspective des première et deuxième colonnes, et avec la troisième colonne du Justes qui vit dans sa foi, nous arrivons à la nouvelle Voie Médiane de la Troisième Rédemption Finale.

 

Pas 14 - Toutes les Tables de la Nouvelle Loi sont formulés dans la Nouvelle Perspective du Juste qui vit dans sa foi. La première colonne représente le Comportement Correct de l'Homme Juste qui vit dans sa foi. La deuxième colonne représente le Nouveau Cœur de l'Homme Juste qui vit dans sa foi, et la troisième colonne représente le Nouveau Cerveau Humble de l'Homme Juste qui vit dans sa foi. Vivre comme un homme juste dans sa foi est nécessaire pour être complet dans les 3 colonnes. C'est le point essentiel à saisir dans cette discussion. 

 

Pas 15 - Les 10 Vertus de la Colonne du Milieu représentent 10 facultés du Nouveau Cœur Prophétisé de la Rédemption Finale. Une vision générale de ce Nouveau Cœur est donnée dans la formulation du Cinquième Etage du Nouveau Rite.

Béni soit le Seigneur, Dieu Eternel, Qui bénit et adoucit le cœur de l'homme dans les derniers jours.

Notre grand nouveau héritage est

le Nouveau Cœur de la Rédemption Finale.

C'est (1) le Nouveau Coeur

du Pacte Nouveau de Jérémie [1].

 Essayons d’avoir (2) un cœur sincèrement vraie,

d'amour et de crainte pour Dieu

(3) un cœur droit et (4) un cœur travailleur

et (5) généreux envers toute l'humanité

(6) un cœur large, (7) tolérant et (8) sincère

qui touche le cœur de l'autre

(9) un bon cœur et (10) un cœur fidèle,

réside le Royaume des Cieux,

(11) un cœur sage et (12) un cœur positif

de lumière, d'espoir et de foi

 (13) Un cœur propre comme le cœur des enfants innocents sur lequel s’inscrit le Pacte Nouveau.

C'est le cœur du renouvellement des cieux et de la terre;

le renouvellement des cieux

est le Nouveau Cerveau Humble

et le renouvellement de la terre

est le Nouveau Cœur.

Béni est le Seigneur, Dieu Eternel, Qui rachète notre cœur.

Béni est le Seigneur, Dieu Éternel, Qui introduit en nous le Nouveau Cerveau Humble.

Béni est le Seigneur, Dieu Eternel, Qui nous bénit dans la bénédiction du Prophète Élie, de réconcilier le cœur des pères avec les fils et le cœur des fils avec leurs pères.

 

Pas 16 - Nous voici au cœur de 30 Pas, au cœur de la Nouvelle Loi, grâce au Goel Final, Haim. Les 10 Vertus sont 10 Facultés du cœur qui ont la capacité d’aimer les Vertus du cœur. La Foi est une Faculté du cœur qui a la capacité d’aimer la vertu de la foi. Les bénédictions qui se prononcent devant Dieu réveillent la Faculté dans le cœur capable d’aimer être béni et bénir. La recherche en soi pour trouver les vertus cachées du cœur réveille la Faculté dans le cœur qui parcourt continuellement pour trouver des vertus plus profondes du cœur. La prière à Dieu crée la faculté dans le cœur qui aime la vertu de prier.

 

 Pas 17 - Le comportement juste et précis dans le Derech Eretz, avant tout le respect envers les parents, les personnes âgées et les maîtres et toutes les personnes, réveille la Faculté dans le cœur d’aimer la vertu de se sentir proche de la Présence de Dieu. Quand une personne vit avec l’idée de corriger ses péchés et ses défauts et de se raffiner continuellement pour une plus grande élévation, elle réveille dans son cœur la Faculté qui aime la vertu d’être corrigés. Quand on maintient pure notre vie sexuelle, dans l’hygiène et dans les pensées, on crée dans le cœur la faculté qui aime la vertu d’être séparé de toute impureté. Quand on est propre et honnête dans toutes nos transactions avec l’argent, on ouvre dans le cœur la Faculté qui aime la Vertu d’aimer le renouvellement de l’esprit.

 

Pas 18 - Quand on est sévère envers nous-mêmes en gardant notre langue propre des mensonges, des calomnies, de l'insincérité, des promesses non tenues, des discours banals ou vulgaires, des potins contre les autres, etc. se forme ainsi dans le cœur la Faculté d’aimer la vertu d’avoir une bouche propre et une langue pure et on mérite d’apprécier les vrais goûts de la vie. Lorsque vous évaluez vos propres mots et vous parlez de ce qui est nécessaire et de ce qui est juste et vous savez quand vous taire et quand parler et comment protéger votre propre discours du Yetzer Ha-Ra, alors se forme dans votre cœur la Faculté d’aimer la vertu de vouloir être sage et d’aimer la sagesse.

 

Pas 19 - Dans la prière du Nouveau Cœur de la Rédemption Finale, nous ne parlons pas tant des Facultés du cœur que des qualités bonnes, positives et désirées, qualités qui sont, par essence, le résultat du développement des 10 Facultés des Vertus du cœur. Voyons les adjectifs ou attributs utilisés: 1) nouveau 2) vrai 3) vrai amour pour Dieu 4) vrai peur de Dieu 5) droit 6) charitable 7) large 8) tolérant 9) sincère 10) sage 11) lumineux 12) plein d'espoir 13) de foi 14) bon 15) fidèle 16) propre. La prière déclare également que dans les Derniers Jours, se référant à la Nouvelle Révélation de la Quatrième Génération, Dieu Eternel adoucit le cœur de l'humanité. La Nouvelle Loi du Juste qui vit dans sa foi entre dans la vie des gens et elle s’inscrive `` dans leur cœur '', cela signifie que l'amour de servir Dieu n'est pas considéré comme une charge mais un grand privilège. En cela, le cœur est adouci au service de Dieu.

 

Pas 20 - On dit que le Nouveau Cœur est notre grand héritage nouveau. Le terme contradictoire 'héritage nouveau ' est simplement explicatif, non contradictoire. L’héritage du Cœur Nouveau, prophétisé par Jérémie, est l’héritage de la véritable tradition d’Israël, des Patriarches, du Sinaï, des Prophètes, etc. Mais quand il arrive avec le Pacte Nouveau grâce au Goel Final, c’est vraiment un Cœur Nouveau qui n’existait pas dans le passé. C’est le Cœur Nouveau qui descend des Escaliers de Marbre Blanc des Vertus du Royaume de Ciel qui entrent dans les personnes qui marchent dans l’Esprit Nouveau des Signes Complets de la Rédemption Finale. Cela relie à son tour le Cœur Nouveau à la terre jusqu’à ce qu’il s’étende, dans la compréhension et dans l’amour, aux multitudes. 

 

 Pas 21 - Car dans ce cœur fidèle ne réside le secret du Royaume des Cieux. Le secret du Royaume des Cieux est avant tout le cœur aimé du Royaume des Cieux, le cœur fidèle. Si quelqu’un a un cœur fidèle, on peut avoir confiance en lui parce qu’il possède un cœur qui aime la qualité d’être fidèle et c’est un principe établi en lui qui ne négligera pas. On peut avoir confiance en lui parce que sa fidélité répond pour lui. C’est ainsi avec une personne qui est fidèle à sa propre foi et à tous les principes de cette foi. Ce cœur est appelé 'fidèle à Dieu' et le Seigneur, notre Dieu, connaît le cœur de Ses fidèles serviteurs.

 

 Pas 22 - Le cœur fidèle est la Vertu Secrète qui inclut et ‘ouvre ‘ toutes les autres vertus du cœur. Le Prophète Habakuk fut en mesure d’établir tous les commandements sur un seul commandement ‘le juste vit dans sa foi' basé sur le Premier Commandement de la foi : Je suis le Seigneur, ton Dieu, Qui t’ai sorti de la terre de l’Egypte, de la maison de l’esclavage '. En essence, le Premier Commandement contient tous les commandements. Ainsi, la Vertu de Foi inclut également toutes les Vertus, et les autres Vertus dérivent de cette base. Le résultat positif de la Faculté de la Vertu de la Foi est le cœur fidèle. Ainsi, toutes les qualités positives du cœur sont basées sur cette vertu essentielle, le cœur fidèle

 

Pas 23 - Tout ce qui concerne la vertu intime de la foi du cœur envers Dieu doit être vérifié avant de pouvoir en vérifier la véracité. Si cette foi n’est pas vérifiée, elle peut facilement être fausse. Chaque personne est compliquée, a aussi beaucoup de pensées et de sentiments et possède l’imagination qui peut sembler une réalité qui, en vérité, est fausse. Si la vertu de la foi est vraiment fixée dans le cœur, elle sera vérifiée dans la fidélité de la personne, dans ses relations avec les autres personnes. La personne sera fidèle à tous et jamais infidèle. Et si dans la relation avec les autres on n’est pas fidèle, ou sincère, ou on promet et on ne tient pas, ou on a un double standard (un devant la personne devant et un autre derrière son dos), alors la vertu de la foi est absente et elle n’est pas une qualité de valeur devant Dieu.

 

Pas 24 - Nous voyons à nouveau l’importance du Signe de la Foi dans le cœur de chaque personne qui se manifeste dans le comportement avec le prochain. On ne doit pas encore croire en notre propre cœur jusqu’à ce que notre propre comportement avec chaque personne prouve en nous que cette vertu est manifeste et constante. C’est le point qui, en ce qui concerne l’humanité en général, doit être enseigné en premier. Telle a été la fraude hypocrite de ceux qui ont régné avec les abus en les camouflant avec ‘le prétexte ’ de la foi.

 

Pas 25 - Toute l’histoire est faite de pages amères de vies détruites par l’hypocrisie des principaux chefs envers les masses. Le fondement de la vie est le Pacte de la sagesse de Dieu révélée à Israël, et la crainte de Dieu est la force qui sert de bouclier contre l’hypocrisie qui corrompt cette sagesse, comme il est écrit ‘ Le début de la sagesse est la crainte de Dieu‘. Toute l’histoire est amère avec des ‘prêtres‘ qui parlent de sagesse pour remplir leurs poches et leurs ventres et dont les sermons sont un moyen de gagner du pouvoir. Toute l’histoire est aussi pleine de sois disant 'mystiques' dont la grande foi intérieure les a conduits à haïr dans leurs cœurs le reste de l’humanité pendant qu’avec leurs bouches parlent d’amour céleste pour toutes les créatures de Dieu. Amère est l’hypocrisie de la vertu de la foi quand elle ne repose pas sur le fondement de la vraie humilité et du vraie Derech Eretz envers le prochain.

 

 Pas 26 - Le Derech Eretz est la base du comportement correct avec toutes les personnes, comme expliqué dans la Table 5. Son application représente l’entrée aux vraies vertus du cœur. Cependant, les modes du Derech Eretz doivent être étudiés chez les vrais maîtres de la sagesse. Personne ne naît en sachant les choses; tout doit être acquis par l’étude, l’observation, la contemplation et l’expérience. Toutes les facultés sont, à la naissance, une tabula rasa et doivent ainsi être remplies avant de devenir opérationnelles. Le Derech Eretz n’est pas une vertu du cœur mais la Clé qui est une condition pour ouvrir les portes aux Vertus. L’humilité, au contraire, est du cœur lui-même. Pourquoi n’est-elle pas mentionnée dans les 10 Vertus du Cœur ?

 

Pas 27 - Curieusement, même la prière du Cœur Nouveau ne mentionne pas le mot 'humilité' à propos du Cœur Bon et nous ne la trouvons, en revanche, qu’à l’égard du Nouveau Cerveau Humble. Même dans la prière renouvelée du Notre Père, selon les Signes Complets, il est dit aussi "Donne-nous un cœur humble comme celui des Justes". En ce qui concerne le Cœur Nouveau, le terme d’humilité n’est pas donné comme un attribut spécifique parce qu’il est la base fondamentale de toutes les Vertus, aussi bien les 10 Facultés des Vertus du Cœur que les 13 bonnes qualités mentionnées à l’égard du Cœur Bon. Et oui on utilise le terme 'humble', par contre, pour le Nouveau Cerveau Humble pour des les raisons expliquées dans la Table 20. Ici, le terme est nécessaire parce qu’il indique la Grande Nouveauté concernant les 'conditions' nécessaires pour recevoir le Nouveau Cerveau du Pacte Final. 

 

Pas 28 - Si, cependant, ont veut spécifier plus, l’humilité est incluse dans la première Vertu du Cœur, celle de la Foi. Comme expliqué, la première Vertu viens du Premier Commandement et a lui liée, le Commandement de croire en la vraie tradition. La vraie tradition est totalement liée à l’humilité des Patriarches et, en particulier, à l’humilité de Moïse, magister noster. L’entier Premier Commandement ‘Je suis l’Éternel, ton Dieu, Qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de l’esclavage‘, a été accomplit dans le monde par Moïse. Et le Tout-Puissant Dieu a témoigné dans la Sainte Torah que le motif de ce rapprochement avec Moïse, plus que quiconque, était parce que Moïse était plus humble que quiconque sur la face de la terre.

 

Pas 29 - Personne n’est jamais arrivé ou n’arrivera jamais à la proximité de Dieu comme le fut Moïse, parce que personne d’autre n’est jamais arrivé ou n’arrivera jamais à l’humilité aimée de Dieu comme celle de Moshe Rabbenu. Ce fait est témoigné par le Dieu Tout-Puissant dans la Sainte Torah. Le Tzadik Haim, le Maître choisi de la Troisième Rédemption Finale, avait l’habitude de m’enseigner pendant longtemps que l’humilité de Moshe Rabbenu, la paix avec lui, est la grande base de toute la Torah entière. Toutes les vertus sont mesurées en dernière condition par la véritable humilité qui est derrière elles, et si elles peuvent être mesurées par une vraie humilité, alors elles seront vraiment des vertus de la foi et des vertus du cœur. Tout ce qui est en opposition à l’humilité falsifiera tout le reste.

 

Pas 30 – Grands ont été l’humilité et la souffrance et le niveau élevé des Justes Cachés dans chaque génération, parce qu’ils sont les vrais élèves de Moïse, le serviteur aimé par Dieu, qui vivent dans la sainteté de l’humilité de Moïse, et qui montent de niveau en niveau sur les ailes de l’humilité devant Dieu continuellement et face à toutes les personnes. Dans la sainteté élevée des montées de Moïse sur le Sinaï, les Tzadikim Cachés renouvellent continuellement les profondeurs de l’humilité de Moïse et reçoivent l’amour de Dieu réservé à Ses humbles serviteurs. Grâce à leur humilité, le monde a été sauvé jusqu’à présent. C’est pourquoi nous demandons humblement de pouvoir recevoir quelque chose de cette humilité sanctifiée et de cette foi bien-aimée des Tzadikim Cachés et nous demandons en prière ’ Donne-nous un cœur aussi humble que le cœur des Justes Cachés’.

 

Tableau 12 - LA BÉNÉDICTION

La Racine de chaque Bénédiction dans la Bénédiction à Abraham

La Bénédiction à Pinhas

La Bénédiction des Justes Cachés

La Bénédiction de la Rédemption Finale

 

Pas 1 - Bien que la source de la Bénédiction provienne du Shabbat de la Création, la vertu de la Bénédiction commence avec Abraham notre père, comme il est écrit : "Sors de ta terre, du lieu de ta naissance, de la maison de ton père, vers la terre que Je te montrerai. Et Je ferai de toi une grande nation, Je te bénirai, et Je rendrai ton nom grand. Et il y aura Bénédiction. Et Je bénirai ceux qui te bénissent et Je maudirai ceux qui te maudissent, et en toi toutes les familles de la terre seront bénies".

 

Pas 2 - A propos de l’expression "ve-heye beracha" (et il y aura Bénédiction) : les Sages de mémoire bénie expliquent que, avant Abraham, la Bénédiction était en Haut avec le Saint Benoît Il soit. Dieu dit à Abraham "La Bénédiction qui était en haut, maintenant Je la donne entre tes mains, et tu es libre de bénir qui tu désires". D’Abraham, notre père, tous ceux qui cherchent la Bénédiction de Dieu doivent reconnaître le choix de Dieu en Abraham, père d’une multitude de nations. Car c’est grâce à lui que la Bénédiction de Dieu descendit dans le monde et s’étendit dans la Tradition de la foi d’Abraham.

 

Pas 3 - Il y a un rapport direct entre la foi d’Abraham et la Bénédiction de Dieu donnée à Abraham. Car la Bénédiction donnée à Abraham peut être reçue à condition que la foi en la Bénédiction de Dieu rentre dans la pure foi monothéiste d’Abraham. Cela explique pourquoi la vertu de la Bénédiction correspond au Second Commandement. Il n’y a pas de vraie Bénédiction que la Bénédiction de Dieu. Et la Bénédiction de Dieu ne parvient pas à ceux qui servent un autre dieu, ou sont liés à de fausses doctrines ou théologies.

 

Pas 4 - C’est l’adhésion à l’Unique Dieu Vivant de l’Univers qui apporte la Bénédiction dans la vie de la personne. Le Premier Commandement est l’accomplissement des promesses de Dieu à Abraham, Premier Commandement qui a établi la véritable Tradition donnée à Abraham sur le Sinaï, et à partir du Sinaï. Par essence, le Premier Commandement inclut la pure foi monothéiste de la Tradition d’Abraham. Le Second Commandement est la doctrine de la vraie foi d’Abraham. De l’accomplissement de ces deux commandements se forme la vertu de la bénédiction du cœur. Telle est la vertu qui correspond à la Bénédiction d’Abraham, être béni dans la vie et être en mesure de bénir les autres et de voir étendue la Bénédiction.

 

Pas 5 - Abraham, notre père, est le cœur de la Bénédiction de l’humanité, et il n’y a pas de vie sans le cœur. Ainsi, il n’y a pas de Bénédiction sans la Tradition d’Abraham de la vraie foi et sans la Tradition de la Bénédiction de Dieu à Abraham. De là, on peut mieux comprendre la Bénédiction de Malchizédek, le Roi de Salem, Prêtre à Dieu Très-Haut. Malchizédek avait reçu la Tradition du vrai Dieu, dans l’école secrète de Shem et devint Prêtre à Dieu Très Haut, Dieu d’Adam et Eve, Dieu de Noé et Dieu d’Abraham.

 

Pas 6 - Malchizédek savait que pour accomplir son sacerdoce, il devait être en mesure de bénir le vin et le pain pour le peuple, pour rendre effective sa bénédiction. Il savait donc qu’il avait besoin de la Bénédiction d’Abraham, provenant directement de Dieu. C’est pourquoi Malchizédek dit : "Béni soit Abraham à Dieu Très-Haut, et béni soit Dieu Très-Haut Qui possède les cieux et la terre et Qui t’a protégé de tes ennemis, entre tes mains". Malchizédek reconnaît d’abord le fait essentiel qu’Abraham est béni par Dieu Très-Haut, Maître des cieux et de la terre, et Il l’a choisi pour donner Sa Bénédiction à ceux qui la méritent; tous doivent reconnaître, s’ils désirent la Bénédiction de Dieu, qu’Abraham est le béni de Dieu.

 

Pas 7 - La bénédiction de Malchizédek arrive après la guerre miraculeuse d’Abraham contre les armées des cinq royaumes unis de Kadralaomar, qui avait occupé Sodome et les trois villes limitrophes et avait fait prisonnier Lot, petit-fils d’Abraham. Abraham avec un petit nombre d’hommes, dit-on 318 (qui en guématrie correspond au nom d’Eliezer, serviteur fidèle d’Abraham), vainquit ces armées, libéra les captifs, rendant au roi de Sodome les dépouilles et les butins de guerre. Tous avaient été témoins du grand miracle accompli par Abraham dans la Bénédiction du Dieu d’Abraham. C’est pourquoi Malchizédek, après avoir reconnu Abraham comme le béni de Dieu Très-Haut, ajoute la preuve de la protection de Dieu qui est liée dans la Bénédiction à Abraham. Cette protection est connue dans la Tradition comme ' comme le bouclier d’Abraham'.

 

Pas 8 - Il est important de comprendre que la vraie Bénédiction est liée à la véritable Protection donnée par El Shaddai. Si la Bénédiction ne protège pas des ennemis, elle a peu de valeur. Qui cherche la Bénédiction de Dieu, cherche en même temps Sa protection physique et spirituelle. Tel est le but de la bénédiction traditionnelle "Béni sois-tu, Seigneur notre Dieu, bouclier d’Abraham".

 

Pas 9 – Le Pacte d’Abraham est le sceau caché de la Bénédiction d’Abraham et du bouclier d’Abraham. Le Pacte d’Abraham se réfère au commandement de la circoncision, comme signe aux descendants d’Abraham qui sont dans la tradition d’Abraham. Ensuite, la tradition d’Abraham, devint doublement sanctifiée dans la révélation de la Torah au Sinaï, où le commandement de la circoncision fut donné à tout Israël, par les traditions écrites et orales. Le Signe de la Circoncision représente l’entièreté du corps de l’homme dans le contexte de la Tradition de la pure foi monothéiste d’Abraham. Et la Bénédiction d’Abraham et la protection de Dieu dans le bouclier d’Abraham.

 

Pas 10 - La Sainteté de la Circoncision ne fut sanctifiée sept fois plus, par la Torah, afin que la Bénédiction d’ Abraham et le bouclier d’Abraham soient pour toujours dans le Texte Sacré. Dès lors, la Bénédiction provient de la Torah, qui commence par la lettre Beit, pour dire, c’est le livre de la Parole de Dieu, qui contient la Bénédiction de Dieu. En hébreu, la même racine pour Beracha se trouve dans Bericha, ce qui signifie un miroir d’eau, et même Berech signifie genou. Car le genou s’incline devant Dieu en prière, et sa bénédiction remplit la faculté de recevoir la bénédiction qui est dans le cœur.

 

Pas 11 - Et selon les directives de la Torah et les nécessités, les Sages d’Israël, de mémoire bénie, ont établi les bénédictions canoniques des prières traditionnelles. Dans le Nouveau Rite de la Rédemption Finale, il existe l’alternative avec les nouvelles formules de bénédiction pour les repas, pour les prières quotidiennes et les fêtes. En effet, la Sainteté des prières traditionnelles est exclusives des Juifs, commandés dans la Loi. Par contre, les bénédictions et les prières du Nouveau Rite sont dans la Nouvelle Sainteté, qui, bien que divisée entre les différents niveaux des ’Autels, contient les Signes Universels qui rendent les prières et les bénédictions accessibles à tous.

 

Pas 12 - Il est essentiel de bien comprendre que ce qui est expliqué ici ne veut pas dévier du tout des bénédictions et des prières de la Vraie Tradition. Car comme nous ne pouvons pas parler de la vertu de foi, sans parler avant les commandements de la vraie Tradition et de la vraie foi monothéiste, de même nous ne pouvons pas parler de la vertu de la Bénédiction, sans connaître les racines de la Vraie Tradition de la Bénédiction d’Abraham. Puisque la vertu de la Bénédiction dans le cœur, qui en termes simples signifie recevoir la Bénédiction de Dieu, exige que l’on prononce des bénédictions formalisées, comme les prières du Nouveau Rite.

 

Pas 13 - Le Prophète Elie, de mention bénie, apporta des niveaux nouveaux et même cachés dans la Bénédiction d’Israël. L’Amidà de la Synagogue Traditionnelle représente la prière silencieuse, récitée à voix basse, car c’est la prière la plus intime. Il faut la dire debout, les pieds unis; avant de l’initier, on fait trois pas en arrière, puis trois pas en avant, pour indiquer que la personne est entrée, pour ainsi dire, devant le Trône de Gloire, pour faire à Dieu ses risques et pour Le louer avec les 18 Bénédictions. La récitation de l’Amidà au fil de la voix provient de l’expérience du prophète Élie, lorsque l’Esprit de Dieu l’éleva et le porta sur le mont Sinaï. Ici le Prophète l exprima le désir de quitter le monde et le Dieu des Armées lui donna Ses derniers Commandements.

 

Pas 14 - Le prophète Elie fut béni dans le Pacte particulièr de la Paix héritée de Pinhas, fils d’Eliezer, fils d’Aharon. Le Maître Haïm expliqua que le prophète Élie, de mention bénie, reçut l’Âme de Pinhas et que dans cette Bénédiction du Pacte de la Paix, le prophète Élie ne mourut jamais, comme on le sait par la tradition écrite dans le Livre des Rois et par la tradition orale des Sages d’Israël. Le Pacte de la Paix est un Pacte supplémentaire, mais essentiel dans le contexte du Pacte de la Torah. Le Pacte fait avec Moïse et Israël fut le Pacte de la Torah et de la Loi Sanctifiée pour tout Israël. Le Pacte de Paix fait avec Pinhas et reçu peut-être 600 ans après le Prophète Elie, fut en essence le Pacte du Signe de la Résurrection des Morts. Et donc le Pactev des Signes de la Rédemption Finale.

 

Pas 15 - C’est la raison pour laquelle il est appelé le Pacte de la Paix, étant lié aux générations finales de la paix promise pour la Rédemption Finale; en dehors de ses connotations qui concernent le parfait équilibre des quatre éléments, le feu, l’eau, l’air et la terre, dans le corps. Et ainsi, l’élimination du processus de la mort. Les deux choses sont liées, parce que dans les temps futurs bénits le monde sera sous le signe de la résurrection des morts et les quatre éléments du corps ressuscité seront en parfaite harmonie, comme ce fut pour Pinhas et Elie. Que les deux Traditions, celle de Moïse, magister noster, et celle d’Elie, de mention bénie, soient nécessaires pour la Rédemption Finale est clairement prouvé par la célèbre dernière prophétie de Malachie "Rappelez-vous la Loi de Moïse, Mon serviteur... voici, J’envoie voici Mon messager Élie avant le Grand et Terrible Jour du Seigneur ... "

 

Pas 16 - Les deux Traditions sont nécessaires pour recevoir la Bénédiction Finale de la Rédemption Finale. Les deux Traditions sont assurément liées à la Bénédiction d’Abraham et aux Bénédictions spécifiques des trois patriarches Abraham, Isaac et Jacob. Ces trois catégories essentielles, la bénédiction des Patriarches, la bénédiction de la Torah, par Moïse et la Bénédiction de la Rédemption Finale du Prophète Elie, sont toutes liées ensemble à la grande Bénédiction de la Troisième Rédemption Finale avec la venue de Goel Finale Haim. A celles-ci doit être aussi ajoutée une quatrième catégorie des Signes Universels qui deviennent essentiels pour l’extension et les bénédictions rédemptionnelles et messianiques après la correction des erreurs théologiques du christianisme.

 

Pas 17 - Puisque, même à travers la mission de Yeshua, bien qu'elle n'ait pas apporté de vraies bénédictions, en raison de la fausse théologie qui suivit, l'extension de la religion chrétienne universelle a été essentielle pour arriver à la rédemption finale; les Signes Universels, en effet, sont 'repris' et de cette manière des millions de chrétiens pourront s'approprier du Nouveau Pacte Final. Les Signes Universels créent la possibilité de formuler les Bénédictions de la Rédemption Finale non seulement pour les autels de Juda et d'Éphraïm, mais aussi pour l'autel de Malchisédek. Cela représente l'extension la plus incroyable des bénédictions dérivées de la Vraie Tradition, qui sont à présent ouvertes au monde entier.

 

 Pas 18 - La Bénédiction du Prophète Elie, de mention bénie, ajoute un autre aspect de grande importance aux bénédictions de la Rédemption Finale. C’est-à-dire celle des Justes Cachés, car Elie, le Prophète, est à chaque génération le Chef des 36 Justes Cachés, sans être inclus dans leur nombre.

L’arrivée du Goel Final avec le Prophète Elie, choisi par Dieu pour annoncer la Rédemption Finale, permette, par la révélation des Signes Complets à Peretz, le premier élève du Tzadik Haim et l’homme des Signes, de révéler au monde la Vraie Tradition des Justes Cachés.

 

Pas 19 - Cela a des buts énormes pour la Rédemption Finale, car elle étend tout le contexte de la Rédemption à la lumière des vrais Tzadikim pour les mérites desquels le monde reste en existence depuis le temps du Prophète Élie. Avec le temps, on comprendra que la grande bénédiction des générations de la Rédemption Finale est l’héritage des 36 Justes Cachés de chaque génération, et plus particulièrement du Chef des 36 Justes Cachés de chaque génération. 

 

Pas 20 - Mais la sagesse du Nouveau Equilibre réside dans la compréhension du rire d'Isaac. Si notre père Isaac n'avait pas pensé qu'Ésaü était le bon héritier de sa Bénédiction, les Nations du Christianisme n'auraient pas cru Jésus le véritable héritier de la Bénédiction. Mais, si le Bélier sacrifié à la place d'Isaac n'avait pas eu ses cornes piégées dans l'arbuste, il n'y aurait pas eu de Jacob pour achever la bénédiction pour tout Israël et ensuite pour le monde. Pour maintenir l'équilibre de l'héritage présumé du christianisme, il n'a pas été précisé que le Bélier lui-même n'était pas l'héritier de la Bénédiction d'Isaac. Malgré cela, Jacob n'aurait pas reçu la Bénédiction si le Bélier n'avait pas été sacrifié à la place d'Isaac.

 

Pas 21 - La bénédiction des Signes d'Isaac passa ensuite entre les mains de Mordechai ha-Tzadik, avec la grande Rédemption historique de Pourim. Mordechai ha-Tzadik fut le Chef des 36 Justes Cachés de sa génération, comme m'a expliqué mon Maître Haim. Yeshua ne fut pas l'un des Justes Cachés; son appel, sa mission, au niveau général, fut celui du juste qui vit dans sa foi. Mais l'homme des Signes Initiaux fut pris au piège dans la grande convergence historique de ces Signes Initiaux, qui durent sortir pour compléter les Signes d'Isaac.

 

 Pas 22 - Parce que les Signes d’Isaac furent complétés dans les Signes de Pourim, dans les Signes cachés du Rouleau d’Esther et non dans les Signes de la Nouvelle Lumière de Hannucà qui auraient du s’étendre jusqu’aux extrémités de la terre, et qui fut été déformée par des comportements et des intentions iniques. La lumière ne sortit jamais du Temple et ne devint pas la Nouvelle Lumière prophétisée pour les Nations. La mission de Yeshua vint donc à compléter les Signes Universels d’Isaac

 

Pas 23 - Sauf pour l’extension des Signes Universels, Isaac aurai été sacrifié sur l’autel, que Dieu nous sauve. Les Nations doivent savoir de l’élection de Dieu envers les Patriarches, la Rédemption de l’Egypte par Moïse, de la Révélation des Dix Commandements, la Torah sur le Sinaï, envers les promesses au Prophète Elie, les paroles des Prophètes à Israël et doivent aussi connaitre l’histoire d’Israël en général. Par la mission de Yeshua, cela fut accompli, bien que les interprétations fussent totalement déformées, à travers la terrible déification du pauvre Bélier Sacrifié de Nazareth. Mais la même lumière du Temple sortit déformée à cause des prêtres, que Dieu nous pardonne.

 

Pas 24 - La Bible, à travers le christianisme, fut portée à la connaissance du monde et, après six siècles, l'Islam, qui reposait également sur le judaïsme, naquit et se propagea . C'est pourquoi l'Islam vint plus tard en donnant aux fondateurs du Coran, par moyen du conflit entre le Judaïsme et le Christianisme, une position de jugement qui renforça la foi monothéiste pure. La bénédiction de l'Islam, cependant, évoquée par Abraham pour son fils Ismaël, est une bénédiction distincte qui repose sur la foi pure de notre père Abraham. Cependant, la haine arabe envers le peuple juif à différentes époques de l'histoire a considérablement réduit cette bénédiction.

 

 Pas 25 - Le Christianisme n'a pas eu de véritable Bénédiction, sauf celle de sa diffusion. Cette bénédiction fait partie de l'héritage des Signes Universels, contenus dans les Signes rédempteurs et messianiques. Mais les Signes Universels, sans les Signes de la Nouvelle Loi, sont totalement incomplets. Lorsque les signes de la nouvelle Loi arrivent, avec les Signes Universels, comme dans la RF, il ne peut y avoir aucune déviation par rapport à la vraie Tradition et à la vraie Foi. Dans le domaine juif, cependant, les doctrines mystiques du Zohar ont corrompu la vraie Foi et la bénédiction dans le service de la synagogue et dans l'étude de la Tradition juive.

 

Pas 26 - Mais, en général, le peuple juif ne fut pas en mesure de maintenir la sainteté de la Torah, et cette partie du peuple qui essaya de la maintenir, ne put pas couvrir pas la véritable responsabilité, pour tout le peuple. Ce fut la Sainteté des 36 Justes Cachés, dans chaque génération, tous des mâles, nés juifs et circoncis dans le Pacte d’Abraham qui tint la Bénédiction pour Israël et pour le monde entier : il s’agit du travail secret des Justes Cachés qui sont au-dessus des parties. Ceux-ci servent Dieu pour le bien de l’humanité, puisque la vraie justice ne connaît pas de favoritisme et que les juifs qui suivent les voies de la Sainte Torah, reçoivent les bénédictions grâce aux 36 Justes Cachés.

 

Pas 27 - Nous pouvons résumer et dire que la véritable Bénédiction Finale de la Troisième Rédemption Finale provient de:

1) la Bénédiction d’Abraham

2) la Bénédiction des Patriarches, Abraham, Isaac et Jacob

3) la Bénédiction de Moïse dans la Rédemption d’Egypte

4) la Bénédiction à Moïse sur le Mont Sinaï

5) la Bénédiction à tout Israël dans la Sainteté de la Torah et dans la Traduction orale

6) la Bénédiction à Pinhas et au Prophète Elie dans le Pacte de la Paix

7) la Bénédiction de Mordechaï ha-Tzadik et de la reine Esther dans la Rédemption de Purim

8) la Bénédiction des 36 Justes Cachés dans chaque génération

9) la Bénédiction du Chef des 36 Justes Cachés dans chaque génération

 

Pas 28 - Celle-ci, la dernière, est séparée non seulement parce que la Bénédiction du Chef des Justes est supérieure par niveau, mais aussi parce que les Signes rédempteurs eux-mêmes et la bénédiction inhérente à cette même Bénédiction, sont exclusivement entre ses mains.

10) Avec la venue du Goel Finale Haim, les Signes Universels des Signes rédempteurs et messianiques de la mission de Yeshua sont corrigés et entrent dans les Signes Complets, ce qui permet que la Bénédiction soit étendue sur l’Autel des Nations, qui permet à son tour la propagation dans le monde du Sefer Mishnat Haim.

 

Pas 29 - Le Nouvel Équilibre Universel est exprimé par le Goel Final, dans le Signe où il embrasse les gens de divers peuples, avec un énorme transport et dit à chacun "nous sommes tous de la même chair". Le Maître Haim embrasse chaque être et répète ses paroles, en indiquant la Nouvelle Bénédiction de la Rédemption Finale dans le Nouvel Équilibre Universel. Ce signe de l’Universalité du Juge Oint du Royaume des Cieux représente le cœur et la vie de la grande Nouvelle Bénédiction qui est entrée dans le monde grâce au Tzadik caché béni par Dieu dans sa vie et dans sa Résurrection.

 

 Pas 30 - Béni est Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac et Dieu de Jacob, qui a choisi Son aimé Goel Finale Haim, pour offrir à toute l’humanité la grande Nouvelle Bénédiction de la Vie Éternelle dans les Signes Complets de la Résurrection. Béni est le Seigneur notre Dieu, Qui révèle les vertus du cœur dans les jours miraculeux de la Quatrième Génération. Amen. 

 

 

          

Traduction terminée aujourd’hui, 5 juillet 2020, à Beer-Sheva.

Dieu merci.