Écrit par: Peretz Green

Traduction de langlais en français par Solly Kamkhaji

 

lundi 9 juillet 2018

 

La Sainte Guerre contre la fausse Doctrine de l'Émanation du Zohar

L'Excommunication de la Torah

87 Haramim - Les fausses doctrines du Zohar excommuniées par la Torah

 

Hherem 1  Dans tous nos écrits, en vérité, nous avons jamais nié l'existence des Dix Sephirot alors que nous avons constamment nié l'existence de Dix Sephirot Émanées et nous avons de même montre la fausseté des toutes les explications les concernant. La doctrine des Dix Sephirot Émanées du Livre du Zohar avec ses Cinq Partsoufim Émanés sont interdites par la Loi Sacrée de la Torah et sont non plus totalement contre toutes les plus sévères interdictions de l'idolâtrie contenues dans le Deuxième Commandement.

Le Cœur du Grand Poisson: En 1990 à Béer Sheva, j'ai reçu un rêve très important par rapport à l'Hherem Mi-Deoraita. Dans ce rêve, James Baker, qui fut Secrétaire dEtat des Etats Unis en 1985 sous le Président Reagan, tenait une conférence de presse dans laquelle il expliqua très diplomatiquement aux journalistes: En ce qui concerne l'existence des Dix Sephirot, nous devons dire que oui, ils existent, mais la grande confusion qui a été faite a été due à la mauvaise interprétation des Dix Sephirot elles mêmes.'

Comme il est dit dans le Hérem 1, cela ne constitue nullement une contradiction avec tout ce que nous avons déclaré dans les écrits du Hherem Mi-Deoraita. Je n'aurais pas pu le dire autrement parce que je le savais directement du Tzadik Haïm. J'ai mentionné ce fait dans certains écrits, mais dans une sorte de manière mineur, comment pourrait-on dire, sous la table, parce que c'est une question qui pourrait confondre plus que clarifier. James Baker a démontré que ne pas expliquer, c'est confondre, mais quexpliquer, au contraire, conduira à la fin à une clarification et donc il a établi les paramètres dans lesquels la question doit être expliquée.

Nous avons déjà expliqué la question dans le Hherem en Hébreu et dans "La Guerre contre le Zohar" en Anglais. L'usage textuel original de l'expression Dix Sephirot peut être supposé venir du Sefer ha-Yetzirah avec l'expression 'esser sfirot bli ma', Dix Sephirot sans substance; et blima est écrit ensemble de façon à inclure l'interprétation 'blom picha mi-ledaber', scellez votre bouche d'en parler. Ce qui est sans substance ne peut pas être exprimé en mots, sauf négativement, pour dire que la matière est sans substance de laquelle on puisse parler et parce que c'est ainsi il devient donc une obligation de sceller votre bouche et de ne pas en parler car la parole représente la substance et ainsi tous mots ne pourraient que falsifier les vrais contenus qui les relient en tant que substance.
Ce fut le non-respect de cette interdiction qui permit l'erreur colossale. Moïse de Léon ne traita pas les Dix Sephirot comme s'ils n'avaient aucune substance et il ouvrit son stylo pour les substantialiser. Il les convertit en substance et pour couvrir la contradiction de leur manque de substance, il les éleva à la non-substance falsifiée de la linguistique de l'Émanation. Atsilout, l'Émanation, 'était pour lui au-dessus de toute substance parce qu'elle était avant la création et au-dessus de la création. En faisant ainsi il éleva le niveau au nihilo davant la création. Quelle substance pourriez-vous trouver dans le 'ain (rien) avant le 'yesh'(substance)? C'est l'essence même de la terrible erreur commise. James Baker a raison: il faut comprendre que l'expression Dix Sephirot est représentative d'une vraie matière cachée, mais aussi que cest la falsification d'un tel terme qui a provoqué l'immense confusion; avec cette explication, tous ceux qui veulent comprendre les raisons pour lesquelles tout cela est malheureusement arrivé, peuvent a présent clarifier la question.

Quand le lecteur étudie le Hérem, il doit garder deux points à l'esprit: le péché idolâtre du Zohar et après cela le péché de toute la fausse Kabbale qui set rependue dans les 400 ans avant l'Holocauste, péché appelé le péché 'd'émanation'. La doctrine de 'l'émanation' est elle-même une doctrine idolâtre contre la vraie foi de la sainte Torah. Le deuxième point est que la doctrine de l'émanation est en opposition directe avec le laffirmation tout-a fait essentielle de la Torah 'bereishit bara elohim et ha-shamaim ve-et ha-aretz' (Au commencement Dieu créa les cieux et la terre). La Torah nous a été donnée dans la linguistique de la 'création'.

Le fait de mentionner les Dix Sephirot dans le livre intitulé Sefer Yetzirah, livre faussement attribué à Abraham, notre père, peut être correctement simplifié pour notre but ici dans l'Hérem. Ces Dix Spehirot sont des créations de Dieu, comme elle le est la lumière cachée pour les Justes. Ils font partie des secrets révélés aux vrais Tzadikim Cachés. Il n'y a pas de permission d'explorer, d'étudier, d'interpréter ces Dix Sephirot ou non plus d'écrire à leur sujet etc. etc. Ces Dix Sephirot existent comme ils existent beaucoup d'autres secrets. Ils existent 7 cieux. Pouvez-vous peut être monter a un deux? Absolument pas, à moins d'être autorisé par votre maitre qui est l'un des Tzadikim Cachés.

Hherem 2 - Même les grands de la Torah, des hommes dont la vie a été consacrée à marcher dans les voies sacrées de la Torah et de la Tradition, comme Haim Vital, Moïse Kordevero, Yitzhhak Luria, le Baal Shem Tov, le Gaon de Vilna, le Malbim et beaucoup d'autres, sont involontairement tombés dans cette même grave erreur. Le fait de leur grandeur dans toutes les autres aspects de la Torah n'a pas été pas suffisant pour leur faire comprendre le terrible du péché caché mentionné dans les Prophètes comme 'Avon Ketz', le 'péché de la Fin des Temps'. Cela fait référence au terrible péché caché des "derniers jours" (400 à 500 ans) qui, sur des niveaux cachés, a porté Israël à sa terrible Shoa prophétisé et innommable.

 Hherem 3  Ces grands de la Torah, en étant convaincus que les Dix Sephirot mentionnés dans certains textes antérieurs au Zohar rendaient légitime l'entrée dans l'étude des Sephirot, ne comprirent pas que l'existence de Dix Sephirot Cachés était une chose mais que les Dix Sephirot Émanées étaient une choses entièrement différente. Il est absolument interdit de parler des Émanations du Seigneur, notre Dieu: cela n'a jamais été permis. Nous sommes autorisés à parler du Créateur. Il est totalement en dehors de la vraie Foi de parler ou de croire en l'Émanateur au-dessus du Créateur.

Hherem 4 Beaucoup de raisons peuvent être données pour expliquer leur chute, c'est-à-dire la chute de ces premiers rabbins en Espagne qui a conduit ensuite à la grande chute historique du reste de l'Israël rabbinique, en officialisant la sainteté du Zohar Ha-Kadosh. (le Saint Zohar). Ces nombreuses raisons, cependant, sont secondaires par rapport au fait même qu'ils tombèrent et que avec leur chute ils ne furent plus en gré de distinguer entre les pensées permises concernant le Saint, Béni soit-Il et entre les pensées de ce qui est Au-Dessus et Avant la Création du monde. Il n'y a aucune autorisation de la Torah et de la Tradition a parler des Contractions dans l'Infini, (tzimtzumim mei-ha-ein-sof) jusquarriver à l'Émanation Contracté Choisie de Zeir Anpin dans le Monde d'Émanation, un Zeir Anpinqui passe ensuite à devenir le Créateur des Mondes Inférieurs, le Créateur mentionné dans Bereishit !!

Hherem 5 Dans leur erreur, ils apportèrent des preuves en pensant quil était devenu permis ceux qui est sévèrement interdit, cet a dire dentrer dans la Porte Nouvellement Révélée (le Tétragramme) de la Maison de Dieu. En cela, ils vinrent, malheureusement, pour falsifier la Yod du Saint Nom de Dieu. Car ils dirent que comme le lettre Yod, qui est un 'point' et qui même avec un plus petit 'Kotzo shel Yod' au-dessus est totalement caché, bien que sa gematria soit Dix, de même cela se produit dans le Monde d'Atzilut, dans lequel tout existerait comme 'contenu à l'intérieur d'un point' comme dans le cas des Dix Sephirot Émanées. C'est de la pure idolâtrie philosophique!

Hherem 6  Nous avons donc la permission, ici dans ce texte du Hherem Mi-Deoraita, d'utiliser un langage de la honte, de l'abomination et des malédictions d'excommunication concernant soit tous leurs péchés et soit aussi la personne de Moïse de Léon, avec le terrible fléau qui est sorti de sa plume idolâtre dans le livre du Zohar. Le même langue dure est ensuite étendue, dans le cadre de 400 ans, à ses deuxième, troisième et quatrième générations de la fausse Kabbale dérivée du Zohar.

Des grands rabbins sont tombés. Pour la plupart, nous n'en parlons pas personnellement, mais on parle des doctrines elles-mêmes et de la terrible idolâtrie qu'elles contiennent. Il y a, malheureusement, la Quatrième Génération Haie qui dérive de ce péché qui sest malheureusement lié au faux et dégoûtant messianisme du Mouvement Habad autour de leur faux Messie, MM Shneerson. et ici, dans ce cas, le Hherem Mi- Deoraita tombe sur tous ceux qui font part de ce Mouvement même, à cause du terrible danger qui représente pour tout Israël. Même après la mort de leur faux Messie, ils ont continué et continuent à danser autour de ce dernier veau d'or d'Israël. Le herem tombe également sur l'école de Kabbalah de Jérusalem établie par R. Ashlag et ses disciples et sur les personnes qui ont la responsabilité de ce Mouvement.

Hherem 7  Notre travail dans ce Hherem, cependant, n'est pas de citer le Zohar ou la vaste littérature kabbalistique qui en découle. Le Hérem explique le péché idolâtre de l'Émanation et les doctrines construites sur elle et il les renferme dans le Hherem Mi-Deoraita. Avec la permission de notre Maître, le Tzadik Haim, de Sanaa Yémen, sur l'autorisation duquel ce Hherem Mi-Deoraita est scellé, nous avons inclus dans le Hherem le Livre Milhhamot Ha-Shem écrit par R. Yihhye Ibn ShlomohElgafeh de Sanaa, Yémen. Toutes ses argumentations ont été approuvées par le Tzadik Haim. Ce Livre est nécessaire pour l'exposition rabbinique du péché des doctrines du Zohar: mon propre étude du péché du Zohar était aussi basée sur ce texte précieux et sacré et le Tzadik Haim m'a ordonné d'étudier son contenu, d'élaborer quelques commentaires à son sujet et d'étendre le Hherem qu'il contient à la Quatrième Génération Haïe de Habad. Ces commentaires comprennent le texte "Les Cinq Tables du Pacte" qui fait partie du premier Pétale des 13 Pétales du Livre, Sefer Mishnat Haim. Ces explications ainsi que le texte entier de Sefer Milhhamot Ha-Shem, en hébreu, se trouvent sur notre site Web 'Camillo' de Beersheva dirigé par Solly Kamkhaji. Il y a aussi une introduction importante et une version abrégée de Sefer Milhhamot Ha-Shem en anglais. Nous avons également placé à disposition des lecteurs plusieurs chapitres du livre 'Ari Nohem', écrit en hébreu par le rabbin italien Leone da Modena.

Hherem 8  L'importance du Sefer Milhhamot Ha-Shem ne doit pas être sous-estimée en tant que source rabbinique basée sur la Torah, la Mishna, le Talmud et le Poskim, le Rambam et les Ahhronim. Il est donc inclus en tant que partie intégrante de cette excommunication, le Hherem Mi-Deoraita. Il enracine systématiquement la croyance idolâtre qui se trouve dans le Zeir Anpin du Zohar sur la base de la Torah pure et vraie à tous les niveaux. Les rabbins et les étudiants de la Torah ont besoin de ce texte pour une compréhension plus complète et plus complète de l'erreur entière. Avec la vraie Torah, Yihhye Ibn Shlomoh El Gafeh détruit totalement la fausse Torah du Zohar et de la fausse Kabbale qui en découle. Ce Hhacham, ce sage, et zélote yéménite a lutté pour la foi monothéiste pure de notre tradition et il a non plus accusée vigoureusement et démasque la prostituée qui se trouve dans ces doctrines idolâtres. Il est justement féroce en exposant la fausse beauté de cette prostituée, comme le prophète Elie en son temps démasqua la prostitution du Baal sur le mont Carmel. Il est vrai que pas tout Israël a besoin de ce texte; la plupart des Juifs n'ont besoin que de la base de la compréhension de l'idolâtrie qui se trouve dans ces doctrines pour être avertis et pour s'en tenir à l'écart. La plupart des Juifs en outre ne savent rien du Zohar et des ses soi-disant doctrines mystiques. Néanmoins, un travail purement rabbinique est nécessaire pour les Juifs traditionnels qui fondent leur vie sur la halakha et le poskim.

Hherem 9  Moi, Peretz Green, premier élève du Tzadik Haim, je suis responsable de la formulation de ce Hherem Mi-Deoraita mais je ne suis pas un rabbin et je ne fais pas autorité sur le sujet des rabbins. Je parle sur lordre du Tzadik Haim et dans son autorisation et je n'ai rien inventé de moi-même en expliquant le péché idolâtre du Zohar. En vérité, le Hérem lui-même, comme mentionné, est contenu en essence dans le Livre Sefer Milhhamot Ha-Shem. Mon travail est de formuler le HheremMi-Deoraita et de l'expliquer. Pour faire ca, j'ai donc expliqué, dans les Cinq Tables du Pacte, le péché de la génération d'Enosh, le péché de la Tour de Babel, le péché du Veau d'Or, la raison de la rupture des premières Tables et même l'origine de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Tous ces textes donnent une claire compréhension de la quatrième génération citée dans le Deuxième Commandement lui-même: car le Péché de la Troisième Génération et le Péché de la Quatrième Génération Haie seront compris et surmontes à travers l'étude de la Torah et la méditation profonde du Péché des Pères, le Péché des Fils.

Hherem 10  Ceci est en fait le sens de Hherem Mi-Deoraita: c'est l'Excommunication contre toute idolâtrie, l'Excommunication contenue dans la Torah elle-même dans le cadre de l'Arbre de Connaissance, Enosh, Babel et le double Veau d'Or et sa Destruction et la Rupture des Tables. Ceux-ci correspondent aux 4 générations d'idolâtrie du Deuxième Commandement. Il peut aussi être possible de voir l'Arbre de la Connaissance comme la racine du péché des pères, Enosh, Babel, le péché des fils, le Veau d'or, le péché de la troisième génération et son achèvement avec la quatrième génération haie, et enfin la rupture des Tables qui représente la destruction historique du veau d'or final de l'histoire, le péché de l'Émanation du Zohar.

Hherem 11 La doctrine idolâtre du Zohar est un péché historique qui a dû exister pour être éradiqué pour tous les temps. Il sagit donc du péché des péchés,

c'est le péché des péchés qui, une fois révélé et brisé et détruit, révèle, détruit et brise toutes les autres formes d'idolâtrie qui existent dans le monde.

C'est la pire, la plus sophistiquée et la plus cachée de l'idolâtrie dont la destruction devient le représentant de la destruction de toutes les autre formes

d'idolâtrie inférieures ou plus externes. Le péché des péchés du Zohar renvoie donc également au péché originel.

Ces rabbins qui furent pris dans le piège virent que l'arbre était bon à être manger, quil était un plaisir pour les yeux et quil stimulait agréablement leur

intellect et donc ils mangèrent de cette arbre en le donnant a des autre rabbins qui a leur tour en mangèrent eux aussi.

Le péché de l'Arbre de la Connaissance contient les racines de l'idolâtrie comme on le voit de lusage du pluriel dans 'car Dieu sait que le jour que vous en

mangerez vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des' dieux 'qui savent (distinguer) entre le bien et le mal'.

Hherem 12  C'est la racine de racines mais même la racine d'idolâtrie dans le monde viens de la génération d'Enosh, comme expliqué dans la Mishne Torah du Grand Aigle, selon lequel l'erreur essentielle dériva de l'idée que le Créateur, Béni est Il, est trop loin et trop détaché du monde et Il aurait donc transféré aux étoiles les pouvoirs de gouverner etc. Yihhye El Gafeh, en expliquant la question dune façon complète en tous ses aspects, éclaire le vrai Judaïsme en prouvant que les kabbalistes ont fait exactement la même chose, en postulant un EIN SOF trop loin et trop détaché du monde et élaborant un système "des contractions" d'EIN SOF jusqu'à atteindre le "plus tangible Monde d'Émanation et en arrivant finalement a l'Objet de Culte, Zeir Anpin Émané à Qui, en substance, nos prières sont destinées, que Dieu nous garde de tous ce Panthéon païen didolâtrie.

Hherem 13  Le péché de la Tour est celui des fils, la Construction Idolâtre qui a origine du Péché des Pères; il sagit, en substance, de la Construction de Fausses Théologies qui prétendent et se vantent qu'à travers elles on peut monter dans les cieux; cette fausse prétention qui vient du mal, avec les intentions du gain pour elles-même qui se trouvent derrière toutes ces Fausses Théologies, cause la falsification du langage. Toutes ces Fausses Théologies et tout ce qui est construit sur cette structure linguistique falsifiée devient une Construction Haïe par Dieu jusqu'au moment de son jugement et de sa destruction. Le niveau de la haine d'En Haut envers cette construction est révélé dans le décret 'et ceci est le début de leur action, et maintenant ils ne seront plus retenu à faire tous ce qu'ils ont l'intention de faire'. Dieu décréta que leur péché fuisse complète avec toute leur construction idolâtre porque quils fuissent jugés et détruits à la fin. De cette façon, les Constructeurs furent complètement aveuglés par la réalité de leurs doctrines et dans leur grande ferveur pour voir le Bâtiment achevé, ils n'eurent plus le pouvoir de distinguer son mal et les falsifications linguistiques quils contenaient.

Hherem 14  Les pécheurs de la Tour prirent leur force de la Langue Originale, et pensèrent qu'en substituant le nom de Nimrod à Dieu, le Créateur, ils auraient ainsi pris, à travers Nimrod et à travers la construction en son nom, la possession des Puissances Divines de cette Langue Originale et ils les auraient utilisées pour créer pour eux-mêmes un 'nom éternel'. Les pécheurs de la fausse Kabbalah ont, à leur tour, utilisées le langage de la Sainte Torah pour formuler leur nouvelle doctrine de lÉmanation. Cela a fait que le nom de Dieu, au lieu d'être utilisé avec la simplicité de la foi, est devenu le 'Nom-Dieu-Constructeur'de 4 Mondes, le Monde Yod supérieur étant celui d'Émanation. Le péché est incommensurablement grand mais aussi l'intention maléfique qui se trouve derrière le Schéma d'Emanation de De Leon émerge historiquement chez les Kabbalistes sans qu'ils le comprennent. Ils croient que leur travail dans le service de Dieu est de compléter la Construction du Monde de l'Émanation et ils se croient des collaborateurs dans cette Construction, une Construction qui, selon eux, les élève au ciel, les protège et crée pour eux un nom éternel dans ce monde et dans le prochain.

Hherem 15 - L'Arbre de la Connaissance est ainsi la Racine de toute l'idolâtrie. La génération d'Enoshest le Père de l'idolâtrie, la Tour la Construction Idolâtre. La Troisième génération est l'idolâtrie de l'Égypte, une idolâtrie théologique complexe qui a été à l'origine de la mentalité de la Multitude-Mixte lorsque ils voulurent le Veau d'Or. La réalisation du Veau d'Or, leur culte avec tous les rites idolâtres abominaux qui s'y rattachent, culmine dans la Quatrième Génération Haïe. Les Dix Commandements des premières Tables ont dû être brisés afin de détruire le concept des Dix Grands Dieux Émanés d'Égypte, concept enraciné dans la mentalité idolâtre de la Multitude Mixte (a partir de Atoum, le Créateur Supérieur de tous, non comptés et non servis, les Grands Dieux Émanés d'Égypte étaient 9 et le Pharaon lui-même représentait le dixième, le Dieu du Royaume). Moïse, à leurs yeux, était semblable à ce Dixième Dieu, en l'absence duquel il n'y avait pas de lien avec la terre et ainsi ils cherchèrent un dixième Dieu qui le remplaçât.

Hherem 16  Le culte de Habad à leur présumé Messia avec tous les dégoûtantes prétentions qui se trouvent dans leur machine de propagande et leur comportement idolâtre avec ses photos, etc, sont le résultat de la fausse doctrine idolâtre de l'Émanation du Zohar qui est descendue jusqu'à son niveau de Quatrième Génération Haïe dans des abominations concrètes. La Rupture des Tables représente la correction de l'interprétation erronée des Dix Sephirot Émanés, de sorte que les Secondes Tables auraient pu être données dans le cadre de la vraie Tradition. Car, comme l'histoire l'a clairement constaté, même les commandements eux-mêmes ne sont pas suffisants à maintenir la foi pure si la 'théologie' dans laquelle ils ont été pris est fausse et erronée. Le christianisme en est un exemple parfait.

Hèrem 17 - La seule correction possible des Dix Sephirot Émanées est leur rupture et leur complète destruction. La correction de tous ce qui ceux qui sont tombés dans ce terrible piège, voir les rabbins et les érudits de la Torah des ces dernières 400 ans, etc., se trouve dans l'expiation du Haut Prêtre Aaron. Comme Aaron a son temps, aussi les rabbins et les érudits de la Torah des ces dernières 400 ans sont tombés dans l'erreur involontairement. S'ils eussent su que toute la doctrine de l'Émanation est complètement fausse et idolâtre, ils ne seraient jamais tombés. Aussi Aaron, dans sa confusion et dans son incompréhension des intentions idolâtres de la Multitude Mixte, pensa que le Veau d'Or pouvait aurait pu être sanctifié et il ordonna ainsi de construire un autel pour ce Veau, pour arriver jusqu'à la fin lorsque il dit, "Demain c'est une Fête pour Dieu ". Il sagit exactement de la même erreur commise par tous les rabbins des ces dernières 400 ans qui ont parlé du "Saint Zohar", qui est en, vérité, le Dernier Veau d'Or d'Israël dans sa période des Derniers Jours du Jugement avant sa Rédemption Finale.

Hherem 18  Y a-t-il donc en Dieu 10 catégories à raison de la première lettre de Son Saint Nom? C'est blasphématoire de penser ainsi et de créer des diverses catégories en Dieu. Sur Qui et sur quoi ont-ils construit des catégories et des bâtiments!! La gematria du Youd est 10 et personne ne niera l'importance du nombre 10. Et même si nous dissions que le Youd fait allusion aux 10 Commandements, nous ne pouvons pas dire que cela fait allusion à dix catégories en Lui ou dans Son Étre Dieu. Et si l'on fait allusion aux autres catégories importantes du numéro 10, y compris ce que l'on appelle le 10 Sephirot, ont doit réaffirmer, tel que nous l'avons reçu, que oui, ces dernières existent mais que toute leur interprétation est fausse est a, de même, tout faussé, car il sagit des Sephirot créés par Son Saint Nom et ces Sephirot sont des secrets cachés, connus seulement par les Tzadikim Supérieurs: nous ne parlons certainement pas ni de 10 catégories en Lui ou dans Son Être Divin ni non plus des 10 Sephirot Émanés d'Ein Sof!

Hherem 19 Tout a aussi son aspect caché et ce n'est pas ce que nous nions. J'écris ce Hherem Mi-Deoraita dans la permission et sur le commandement du saint Tzadik caché, Haim, le Chef des 36 Tzadikim Cachés qui connaissaient les Secrets de la nature et les Secrets des anges, le secret de la kfitzat ha- Derech, les Secrets des Firmaments, les Secrets des Ordres Célestes des Etoiles, les Secrets des Neshamot (âmes), le Secret de l'Ascension, les Secrets de l'antiquité, les Secrets du Tribunal Supérieur etc.etc. Le Tzadik Haim ordonna aux anges de faire ce qu'il voulait et ils étaient sous son commandement: je parle de cela, ici, afin de vous faire comprendre que nous, les élèves du Maître Haim, ne nions certainement pas tous les vrais secrets qui existent. Au lieu de cela, nous nions quelque cinq cents ans de 'secrets' qui ne sont pas secrets et qui ne sont pas vrais!

Hherem 20 - La vérité est que tous les vrais secrets ne sont pas au 'niveau' de l'humanité et personne ne peut y entrer. Ils ne dépendent pas de la volonté de la personne ou de la fatigue dans l'étude de la Torah. Les Talmidei Hachamim se fatiguent toute une vie dans l'étude de la Torah sans rien savoir de ces Questions Cachées. Les vrais secrets ne sont pas simplement une question de 'connaissance' mais il s'agit des niveaux les plus élevés d'une connaissance cachée car ces secrets sont totalement au dehors de la nature de ce monde. Il est impossible d'entrer dans ces catégories sans un enseignant et une telle autorisation ne vient qu'après des années de préparation avec l'un des vrais Tzadikim. Ma bonne fortune personnelle a été de connaître ces secrets du Tzadik Haïm, mais je n'ai pas mérité d'y entrer.

LE CŒUR DU BIG FISH LEVIATHAN: Le monde est cependant rempli d'esprits impurs de toutes sortes et chaque Guru et chaque Sorcier-Docteur se considère comme un homme qui est entré dans des secrets cachés selon sa magie et sa méditation. Le nombre et la nature de ces esprits impurs, ainsi que le gain personnel qui en découle, ne sont pas limités. La magie est également en dehors de la nature mais sa force provient des démons qui se trouvent dessous et non pas en haut.

 Hherem 21 Nous avons à plusieurs reprises parlé du fait que les vrais secrets et les choses cachées, dans lesquelles un très petit nombre dhommes de segulah peuvent entrer, ne peuvent pas être écrits. En vérité, cette vérité est en soi très simple et elle ne devrait pas se prêter a des malentendus, et pourtant elle n'entre pas dans la compréhension de beaucoup de Juifs jusqu'à aujourd'hui, à cause de la propagande des soi disant 'écrivains de secrets' des ces 400 dernières années. Le Tzadik Haim cracha de colère et fut intérieurement attristé par toutes ces infamies et par tout les dommages causés à l'intellect par de tels 'écrivains de secrets' qui ont confondu le cerveau avec des vanités et qui ont défait la simplicité de la foi, la 'temimut' du cœur, de ces juifs qui les ont étudiées.

Hherem 22 - Ils ont commis une erreur et ils sont tombés dans une erreur de péché. Ils ont voulu accélérer la fin des temps (ketz) et ils ont été affolé par le livre du Zohar, en pensant que le 'but final' de la Torah est d'entrer dans le Pardes et ils ont ainsi oublié que 'les choses cachées sont au Seigneur Notre Dieu et les choses révélées sont pour nous et pour nos enfants' et ils ont aussi oublié que 'les cieux sont au Seigneur, notre Dieu, et la terre a été donnée aux fils de l'homme.Et même s'ils disent que R.Akiba est entré en paix dans ce Pardes et il a vécu en paix, ils oublient les trois autres Hhachamim qui, au contraire, n'ont pas trouvé la paix et qui ne sont jamais en sortis en paix.

Hherem 23 - Les vrais secrets d'En Haut ne peuvent jamais être écrits! Tous ces soi-disant secrets écrits dans leurs livres sont donc des mensonges, une énorme confusion qui vient de la confusion de Shinar. Ce sont le résultat d'erreurs devenues de pèches idolâtres, cest la propagande du Satan dans la période de 'la Fin Des Jours'. Toute leur étude est invalide de même que toute étude de la Théologie Chrétienne est vanité si lon croit à la foi. Le fondement de la Théologie Chrétienne est la trinité et le fondement du Zohar est le monde de l'Émanation avec ses cinq partzufim, aspects, et ses dix sephirot. Néanmoins, à part l'idolâtrie qui se trouve dans les deux, l'étude de la vertu chrétienne, même sur la base de la fausse théologie chrétienne, a plus de rectitude que les voies cachées obscures des œuvres kabbalistiques.

Hherem 24 - Les livres de R. Ashlag et de ses disciples à lÉcole de la Kabbale de Jérusalem doivent disparaître à cause de lidolâtrie quils contiennent. Une telle École empêche la Rédemption Finale; c'est une École de mensonges et de tromperie personnelle: "La Torah vous enseigne quoi faire, la Kabbale vous enseigne pourquoi" Que Dieu, Béni Soit-Il, nous sauve de la bassesse de cette génération folle. J'ai vu leurs brochures de propagande; elles sont dégoûtantes du début à la fin; le Satan danse sur eux et le faux dieu Mamon joue son violon. Jusqu'à quel point ce terrible défaut a-t-il atteint malheureusement notre peuple! La Torah dans leurs mains est liée aux Tachrichim, les bende mortuaires: elle est morte. Réveillez-vous les rabbins!

Hherem 25 -Écoutez les subtilités de leur propagande diabolique: "Faut-il être religieux pour étudier la Kabbale? " -demande le vieux et sage Satan. Et nous avons tout de suite leur réponse, selon laquelle même si la personne n'est pas religieuse, il faut la laisser venir pour étudier les secrets de la Kabbale et, de ce fait, elle pourra ainsi arriver aussi à la religiosité. -Faut-il expliquer que tout cela est tarefet passul et loin de la voie de la Sainte Torah? Notre temps, cependant, est le temps de la purification et il y a beaucoup de ces impuretés. Car dans cette Quatrième Génération tout le mal qui était caché dessous doit venir à la surface et ainsi du Ciel leurs péchés sont révélés ouvertement et vus par tous.

Hherem 26 - La vente des livres du Zohar est, bien sûr, une entreprise énorme. Combien de fois le Tzadik Haim m'a dit: "Ne regard rien d'autre que l'argent qui vient de la vente de ces livres, regard bien et tu verras que ce ne sont pas eux qui parlent mais l'argent qui parle". Je dois admettre que jusqu'à quand jai vus cette brochure de propagande de l'école Ashlag de Kabbale, je n'avais pas encore compris la véritable profondeur de ce concept! Doit-on avoir besoin de 40 ans pour étudier la Kabbale? -demande le représentant de la Banque dans ses vêtements Hassidiques.

Hherem 27 Que le Ciel révèle leur péché et que Dieu, notre Dieu, nous exonère de cette punition parce que notre petite sœur a été blessée. Retournez à Dieu, vous briseurs des os, pour que vos os ne soient pas brisés le Jour de la Colère. Car ils ont fait de la Torah un jeu d'argent trompeur! Ils sont ex communiqué et toute l'École de R.Ashlag est incluse dans ce Hherem Mi-Deoraita. Car il ne reste plus de patience au moment de la purification, et le Dieu Jaloux se souvient des Quatre Générations d'idolâtrie du péché des pères du Zohar. Il est vrai que la Quatrième Génération dIsraël est particulière est que elle a eut son terme avec la Shoah mais a lépoque de la purification le grand péché qui se trouve en dessous est révélée rétrospectivement tandis que la colère et la rage ne tombent pas sur la nation sauf que sur les individus qui sont retenus coupables par le Tribunal Supérieur et notre travail est seulement de mettre en garde et dexpliquer, dans la mesure des nôtres possibilités, avec laide de Dieu, ce travail qui se trouve dans nos mains. (Pour plus de détails sur le péché de l'École Ashlag de la Kabbale, voir "La Guerre contre le Zohar").

 Hherem 28 - Ils ont touché le Nom, que Dieu nous sauve. Le péché de la Fin des Temps (avon ketz) fait également allusion au point supérieur du Yod (kotzo shel yod). Ils ont violé le point supérieur du yod à cause de l'impatience de leur esprit (katza ruhham) dans l'attente de la Fin des Temps décrète par le Ciel et, de lexile ou ils se trouvaient, ils ont pensé daccélérer cette fin par moyens de leur impatience. Si accepter l'exil en son temps a été obligatoire, tenter daccélérer sa fin avant le temps a conduit à l'erreur, tout d'abord avec une approche erronée qui a causé le péché, et le péché conduit au péché, jusqu'à quand ils sont arrivé a placer le point supérieur du Youd sur la Couronne Supérieure Émanée de l'Ein Sof et a partir de là ils sont arrivés tous les types de Sof, comme une avalanche qui ne connait plus dobstacles devant elle.

Hherem 29 - Même au tout début de ce péché, la pensée droite, le bon sens, en Israël était à sa fin. Rien dans le Zohar n'est droit. Les Juifs de la Torah tombèrent dans ce terrible piège. Y a-t-il Dix Divinités Émanées dans le Youd? !!! Non seulement, mais, selon leur folie, ils parlent de Dix Divinités Émanées au-dessus du "niveau" du Dieu de Bereishit !!!! Dix Divinités Séparées Émanées avant l'acte de création !!!! Cette doctrine remonte aux Dix Dieux Émanés de la Théologie Égyptienne.

Hherem 30 - De nombreuses prophéties de la Torah reviennent pour leur révélation finale à l'époque du Avon ha-Ketz. C'est en effet la substance du Hherem Mi-Deoraita, celle dexpliquer la façon dans laquelle la substance prophétique ou la substance prophétisée-idolâtrique des péchés de l'Arbre de la Connaissance, de la génération d'Enosh, de la Tour de Babel et du Veau dOr arrivent enfin a leur réalisation prophétique dans les doctrines du Zohar, jusque toutes ces mauvaises cette réalisations sont détruites dans la Quatrième génération de l'histoire. Et alors, tout ce qui sont tombés, malgré leurs bonnes intentions, ont désespérément besoin du pèche du Grand Prêtre Aaron pour justifier, de leur part, leur erreur dignorance en pas avoir reconnu le pèche didolâtrie du Veau d'Or.

Hherem 31 - Le péché de la génération d'Enosh fut le raisonnement subtil, mais faux, selon lequel le Créateur Infiniment Haut est Lui-Même 'trop haut' pour être directement impliqué dans les créations inférieures de la Terre. Ce raisonnements est exactement revenu dans le pèche du Zohar, puisque toute la "nécessité" des Dix Sephirot Émanées a été créée pour le besoin da part de l Ein SOF, dans Ses existences inférieures émanées, du "contact" avec ses créations. Et de même quil se passa dans la génération dEnosh, lorsque ils commencèrent à appeler les étoiles avec le non de Dieu (EL), les kabbalistes ont aussi placé les sacres Noms de Dieu, connus dans la Torah, sur les sur le Dix Sephirot Émanées.

Hherem 32 - La rupture des premières Tables revient dune façon prophétique parce que la fausse Kabbale du Zohar a été malheureusement étendue à une vaste gamme de littérature, des Livres sur la Torah, des Commentaires, et ensuite des Poskim et des Sidurim, le Livres des Prières etc., en falsifiant les véritables intentions de la Sainte Torah. Tous ces livres et commentaires ont été contaminés par la doctrine idolâtre de l'Émanation et pour y racheter la Torah, ils doivent être brûlés et la Torah en eux doit être réécrite (dans les textes où ca est possible). Ceci est similaire au fait que les premières Tables furent détruites mais les deuxièmes Tables contenaient les mêmes Dix Commandements. Cela est vrai aussi pour ce qui regarde tous leur Siddourim, surtout en Israel, les Siddourim des 'Edot ha-mizrah', les Sépharades, sur lesquelles on trouve, en outre, la formule kabbalistique idolâtre le-shem-ihud kudshe-brich-hu-u-shchintei (pour lier le Saint béni soit-Il (ZeirAnpin) à sa présence divine (Nukvei ou Malchuta): cette abominable formule kabbalistique idolâtre doit être excisé pour rendre ces Siddurim utilisables, de même que la soidisant et fausse Petihat Eliahu, avec les nombreux inventions des tikkunim kabbalistiques.

Hherem 33 -De même, lessence prophétique de la Tour de Babel retourne dans la Ville Émanée de la fausse linguistique du Zohar et de la Grande Construction de ses Quatre Mondes. Ainsi, le Zohar arrive à sa Quatrième Génération Haie dans la ville de Lubovitch, où se trouve le fils de Shinar (Shneerson) avec son immense Tour idolâtre et sa immense machine de propagande, etc. Rien ne peut être racheté de ce mouvement, y compris la vaste étude de la Torah du Rabbi Shneerson, car tout cela représente la quintessence de l'idolâtrie doctrinale de la fausse Kabbale.

Hherem 34 - Le péché de 'Avon Ketz (le péché de la fin des temps) apporte à 'toutes sortes de 'sof', toutes sortes de fins. Cela signifie que ce Péché Final est jugé au moment de la Fin des Temps de la Quatrième Génération Finale. Dans la Quatrième Génération Finale, il existe de nombreuses sortes de fins. Les racines de toutes sortes de maux seront détruites et seulement un tiers du monde daujourdhui sera sauvé pour le bien de leurs descendants, afin quils puissent prendre part au bien à lépoque de la paix et de lharmonie de la Rédemption qui se produiront après la Quatrième Génération Finale. La Quatrième Génération Finale représente elle-même ainsi la réalisation prophétique, grande et terrible, du Deuxième Commandement lui-même. Dans cette époque, le Veau d'Or Final, le Péché Final de la Génération d'Enosh, le Péché Final de la destruction de l'Unité Linguistique de la Vraie Torah, afin de créer une Tour idolâtre pour le Zeir Anpin Émané, le Péché Final de Dix Dieux Émanés, le Péché Final du faux Messianisme et le Péché Final d'essayer de manger du Fruit Interdit de véritables sujets cachés réservés seulement aux vrais Tzadikim SERONT tous détruits. En outre, ce Hherem Mi-Deoraita est le Hherem Mi-Deoraita Final de l'histoire, car ce n'est que dans cette Quatrième Génération Finale que ces vraies explications de la Torah contre l'idolâtrie arrivent a leur formulation définitive. Il n'y aura pas besoin d'un autre Hherem Mi-Deoraita contre l'idolâtrie après cette Quatrième Génération Finale.

Hherem 35 - Le Hherem Mi-Deoraita est donc, à lui seul, une véritable Méditation sur les racines de l'idolâtrie. La Méditation est profonde. Son résultat pratique, cependant, est la foi simple et pure en Dieu ressentie dans le cœur de chacun. Le Hherem Mi-Deoraita ramène le monde Juif au verset 'tamimtihiye im ha-Shem Elohecha', 'Sois d'un cœur simple avec le Seigneur, ton Dieu', et il enseigne de nouveau 'les choses cachées appartient au Seigneur, notre Dieu, et les choses révélées sont pour nous et pour nos enfants et elles vérifient le verset 'Dieu a rendu l'homme droit mais ils ont cherché beaucoup de calculs'.

Hherem 36 - Le Hherem est donc Mi-Deoraita, de la Torah elle-même, et non Mi-Derabbanan, une excommunication rabbinique. Car c'est la Hherem qui est contenu dans la Torah elle-même mais qui est formulée dans sa forme finale seulement au temps de la Quatrième Génération Finale, comme expliqué, où toutes sortes de fin des temps se rejoignent, avec les Explications Finales contre le 'Avon Ketz' de la doctrine de l'Émanation du Zohar. Jacob, notre père, commença à voir dans sa vision prophétique les choses merveilleuses qui seraient arrivées à toutes les tribus d'Israël dans les périodes de la Rédemption Finale, mais il fut ensuite confronté aux terribles visions prophétiques de la Quatrième Génération d'Israël, se terminant par lHolocauste indescriptible, et il fut donc empêché de révéler quelque chose au regard des ahhrit ha-yomim (la fin des jours, ou les derniers jours). La Quatrième Génération dIsraël arrive cependant avant la Quatrième Génération Finale du monde. Le retour en Israël et létablissement de lÉtat dIsraël sont un signe de la Résurrection dIsraël, une résurrection qui lamènera à des milliers des niveaux de résurrection après cela. À travers la résurrection d'Israël, Israël commence son processus de purification et de correction, afin de pouvoir recevoir la Rédemption Finale. Ce Hherem Mi-Deoraita, arrivé en mérite du Tzadik Haim, ben Moshe, de San'aa Yémen, représente ainsi le tournant décisif de l'histoire juive dès qu'il sera compris; il représente le catalyseur intérieur de la purification et de la correction de la Torah du peuple dIsraël, une purification et une correction qui mèneront à un cœur totalement nouveau et à une grande réconciliation entre tous les Juifs.

Hherem 37 - Jacob, notre père, après la réconciliation entre lui et Esaü, dut partir pour Beit El en ordonnant à sa maison de se débarrasser de tous les dieux étrangers que beaucoup d'entre eux détenaient manifestement. Ce fait du passè retourne prophétiquement au temps présent, le temps de la purification des doctrines idolâtres étrangères qui sont pénétré dans l'hérédité de Jacob et qui doivent être détruites et brûlées avant que Jacob puisse recevoir la bénédiction de Dieu à Beth El et recevoir le Troisième Temple Final à Jérusalem. -Il est interdit par la Torah de dire qu'au-dessus de la création et avant elle, en termes de niveau et de temps, Dieu a des aspects (Partsoufim), Il a dit: 'Vous n'aurez pas d'autres dieux face devant Ma Figure'. Cette interdiction ne change pas, elle est éternelle, même devant toutes catégories d'explication, même les plus sophistiquées sur le plan spirituel. Il est absolument interdit de parler de cela, de croire en tel ou tel philosophe sur tel ou tel aspect, tout ca est idolâtre et punissable. La punition de ces péchés est avant tout dans l'esprit et le cœur du croyant qui est envahi par de fausses croyances qui ne permettent pas que la vérité de la Torah soit révélée en lui ou en elle.

Hherem 38 - Il est interdit d'utiliser des termes concernant le Saint, Béni Soit-Il, qui n'ont pas été acceptés dans la Tradition d'Israël. Parfois, dans la langue des Sages, de mémoire bénie, lorsqu'ils décrivaient un état de révélation momentanée de la Présence Divine, ils utilisèrent des expressions telles que Sur la rive du Nil avant sa séparation, les fils d'Israël virent le Saint Béni Soit-Il comme un Shaliahh Tzibur. (Unenvoyé par la congrégation qui dirige les prières pour eux). C'est une description d'une révélation momentanée de la Présence Divine qui peut Se révéler sous n'importe quelle forme souhaitée pour ce moment. Il est cependant absolument interdit de dire que dans le Saint, Béni soit-Il il existe l'Aspect Divin d'un Shaliahh Tzibur. Et à qui alors Dieu doit-il se devrait tourner en prière?!!!!!

Hherem 39 Cest interdit par la Torah de dire, de penser ou de croire quil existe en Dieu une construction ou un nombre fixe de mondes.

Hherem 40 - Il est interdit par la Torah de dire, de penser ou de croire que l'Infini Se serait contracté jusqu'à ce qu'Il fut venu à sa forme Émanée du Petit Dieu, Zeir Anpin, appelé par les kabbalistes le Saint Béni Est-Il, à qui, selon leur conception folle, toutes les prières et touts les services devraient être adressé! C'est de la pure idolâtrie, pas moins que la Trinité Chrétienne!

Hherem 41 - Il nexiste aucune permission de penser à des niveaux séparés et distinguables dans la Volonté de Dieu. Les kabbalistes ont fait exactement cela en postulant des niveaux séparés dans le Kotzo shel Yod qu'ils ont référé à la Couronne Supérieure. Sa Volonté devient pour eux une Volonté Emanée ou une Couronne Supérieure sur les Mondes Inférieurs. Ceci, comme expliqué, est l'un des éléments pécheurs et idolâtres auxquels on fait allusion lorsque on parle du Avon Ketz. Tous ces éléments sont interdits par la Torah dans le cadre des interdictions concernant l'idolâtrie: une foi associée, une multiplicité de règnes, d'autres dieux et toute image, etc.

Hherem 42 - Il est interdit par la Torah de dire, de penser ou de croire que bereishit (Au début Il sagit du premier mot de la Torah) se réfère à Aba d'Atsilout, le Père Émané, et bara (Il a créé) Le deuxième mot de la Torah) se réfère à Ema d'Atsilout, la Mère Émanée. La théologie Chrétienne aussi a fait de même en sorte que Au début se réfère au Père tandis que et Il a créé, bara, se réfère au Saint-Esprit duquel émanait le Fils Divin. En essence, il n'y a pas de la différence entre ca et la doctrine de Zeir Anpin 'né' de 'Aba' et de 'Ema'. Ceci, cependant, représente une multiplicité de règnes, ce qui est strictement interdit.

La théologie trinitaire Chrétienne La divisé en trois tandis que le Zohar La divisé en dix.

Hherem 43 - LE CŒUR DU GRAND POISSON: La vraie Kabbale de la Torah est appelée Beit of Bereishit (voir les 3 derniers chapitres du Livre "La Guerre contre le Zohar"). Voici sa formulation la plus simple: Beit Reishit -il y a 2 débuts dans la création, la création des cieux et la création de la terre; Dieu est Un mais dans Sa Divine Sagesse Il a créé les cieux et la terre qui sont de deux niveaux très séparés; par conséquent, le résultat de la Sagesse de Dieu dans la création des cieux est différent du résultat de la Sagesse de Dieu dans la création de la terre. Ainsi Beit Reishit - 2 débuts; Reishit, explique les Sages, est la Sagesse; Il y a 2 voies dans la Sagesse de Dieu concernant la création des cieux et de la terre.

Hherem 44 - Le Créateur est Un et les cieux et la terre sont Ses créations. La Sagesse de Dieu ne fait qu'Un avec Lui et on ne peut pas la décrire ou la limiter, ni non plus dire que Sa Sagesse, en créant les cieux, s'appelle Aba d'Atsilout et que Sa Sagesse en créant la terre s'appelle Emad'Atsilout ou Malchuta d'Atsilout. Si vous fixez des niveaux dans Sa Sagesse, vous créez des Niveaux Divins dans la Divinité et vous créez d'autres Dieux devant Lui. Nous ne disons rien de tout ca, toutes ces choses sont de la vraie idolâtrie. La vraie Kabbale de la Torah nous enseigne que la voie de la Sagesse de Dieu dans la création des cieux est différente de la voie de la Sagesse de Dieu dans la création de la terre et que tout est conforme à sa Divine Volonté.

Hherem 45 - Leur interprétation est une négation de ce qui est connu dans la Tradition, à savoir que aussi Breishit est un Maamar, le premier des Dix Mots dans lequel le monde a été créé (un Mot -va-yomer pour les 9 cest déclaré va-yomer elohim - - et Dieu dit - ainsi aussi Breishit, le premier verset ou les deux premiers versets précédents et Dieu dit: Qu'il y ait de la lumière sont comme s'il été dit Et Dieu dit au début etc. Cest complètement et sévèrement interdit par la Torah de dire, de penser ou de croire que le Créateur a tout créé par moyen de Partsouf Aba et que, par moyen du PartsoufEma, Il a créé l'homme, le Partsouf Émanée de Zeir Anpin qui copule avec Noukva, l'épouse Émanée de Zeir Anpin dans leur union dans l'unification du Saint Béni soit t-Il et Sa Présence Divine, union aux moyens de laquelle, selon leur folle et abominable croyance, seraient créés les mondes inférieurs de la création, de la formation et de l'action! 

- Béni soit le Seigneur, notre Dieu, qui nous a fait sortir de l'esclavage égyptien, et de l'esclavage des fausses théologies!

À cet sujet, nous renvoyons le lecteur au paragraphe "samech", 60, du livre sacré "Milhamot Ha-Shem", dans lequel son auteur, le Hacham Yihie Ibn Shelomoh El-Gafeh, de mémoire bénie, dénonce, avec des arguments très clairs et avec l'ardeur de son zèle pour Ha-Shem, l'utilisation de la forme "le shem ihud", une formule idolâtre et abominable, qui est malheureusement entrée dans trop des livres de prière du judaïsme d'aujourd'hui.

)           " " ",  "  , ! ,  "  '   ,    ", , "  , " , " ,  "  ,  , "  , , ( " "),         , "  '   " " " " '.    ', " ' ". " (" ")  ": , , , , , , , ",  , " ,    " , "  " , !   " , '   ' , ".

Hherem 46 - Les Mystiques sont tombés profondément avec leur myriade de schémas d'émanation, 5 fois, 10 fois et 13 fois, avec leurs relations Sexuelles -Cosmiques afin de créer les enfants du Monde Inférieur. Mais les cieux sont les cieux à Dieu et Il donna la terre aux fils de l'homme.En cela se maintient la Beit de Bereishit parce que la sagesse donnée à l'homme sur terre est considérée comme la sagesse de Dieu dans la création des cieux, et si la véritable séparation de la Beit entre les cieux et la terre n'est pas maintenue, chaque interprétation sera inévitablement et totalement fausse; l'intellect humain qui tente de construire des Niveaux Divins crée un panthéon, une Tour haie et un Veau d'Or et lorsqu'une telle théologie idolâtre interprète les Dix Mots de la Création ou les Dix Commandements, Moïse, notre maitre, descendra de la montagne pour détruire ces Tables falsifiées, les Tables falsifiées par une fausse interprétation, même si les Dix Mots ou les Dix Commandements eux-mêmes été reste intacts.

Hherem 47 - Il est déclaré et jusqu'à la quatrième génération à ceux qui Me haïssent mais J'utilise la bienveillance envers ceux qui M'aiment et qui respectent Mes commandements. La séquence immédiate de à ceux qui Me haïssent à mais J'utilise la bienveillance est révélatrice de cette Génération Finale Doublée, dans le grand Jugement Final du monde de ceux qui sont punis et détruits et de ceux qui sont sauvés et rachetés. Le Dieu Tout-Puissant de l'univers révélera au monde entier Sa main puissante, Ses signes et Sa toute-puissance dans cette génération. Nous devons tous trembler de peur quand la puissance d'EL KANA, le Dieu Jaloux, vient détruire toute l'idolâtrie de la surface de la terre. Les deux tiers du monde seront détruits, que Dieu nous sauve, et les deux tiers des Juifs dans le monde seront sauvés mais terrible est la colère de Dieu contre le piège doctrinal de la fausse Kabbale qui falsifie la Sainte Torah et qui avec une subtile sophistication la rend idolâtre et haineuse. 

Hherem 48 - Les kabbalistes parlent d'une Chaîne des 4 mondes qu'ils appellent hishtalshelut, un processus qui va des niveaux supérieurs aux niveaux inférieurs, chaque niveau ou monde étant enchaîné au monde au-dessus et au monde en dessous. On comprendra finalement qu'une telle Chaîne, enracinée dans la doctrine idolâtre de l'Émanation, ne sert qu'à créer une longue Chaîne idolâtre. Sans s'en rendre compte, ils sont tombés dans la même Chaîne Idolâtre évoquée dans le Deuxième Commandement lui-même, pères, fils, troisième génération et quatrième génération. Comme expliqué, lAvon Ketz est le Péché Idolâtre du Temps Final et donc le Temps Final de jusqu'à la quatrième génération haie se trouve en position directe avec l Avon Ketz lui-même. Pour cette raison, chaque élément relatif aux péchés doctrinaux du Zohar correspond parfaitement à celui di Hherem qui dérive du Deuxième Commandement. Tel est le cas, par exemple, de la hishtalshelut idolâtre des Mondes d'Émanation, le subtile péché des pères, le Monde de la Création, le péché des fils, le Monde de la Formation, le péché de troisième génération et le Monde d'Action, le pèche de la quatrième génération haie.

Hherem 49 - La concaténation du péché subtil des pères aux actions détestées de la quatrième génération, dans laquelle se révèle la colère de Dieu, cache le péché aux yeux des quatre générations. (Le péché des pères est appelé subtil car il se base sur une nouvelle logique apparemment plausible telle que le Créateur est trop éloigné et invisible, Il nous a donc donné Ses Gouverneurs, les étoiles visibles, pour Lappeler et Le servir dans la génération de Enosh. Pour les kabbalistes, l'EIN SOF est trop infini pour avoir à faire directement avec les mondes inférieurs, Il aurait donc émané des sephirot qui peuvent être appelées et auxquelles serait-il possible de donner Ses noms parce que en tant que Ses Émanations ce serait comme appeler à Lui par les Émanations Inférieures qui peuvent être perçues.)

Du moment que le 'Avon Ketz du Zohar, le péché de ne pas avoir compris, en substance, que le concept entier d'Émanation est idolâtre et interdit, a établi le péché des pères avec sa propre fausse logique théologique, la Chaîne de 4 générations dans laquelle tomba ne permit plus à ceux qui étaient tombés de reconnaître leur terrible erreur. Ce concept essentiel doit être étudié afin de mieux comprendre pourquoi tant de sages de la Torah sont tombés dans le piège au cours des 4 à 500 dernières années sans être en mesure de reconnaître ou dimaginer une erreur ou encore moins de se rendre compte dêtre tombes dans lidolâtrie.

Hherem 50 - Exactement comme dans le péché de la Tour de Babel, le début du péché fut si grave et si odieux devant Dieu, une théologie directement opposée à la vraie foi de la Sainte Torah de Dieu et certainement pleine des intentions pécheresses de premiers kabbalistes dalors qui voulurent se faire un nom, etc, que le décret de la Tour fut donné, "C'est le début de leur action et maintenant rien de leurs intentions ne manquera dans tout ce qu'ils se sont ils se sont proposés de faire".

Chacune des quatre générations du péché idolâtre, lArbre de la connaissance, Enosh, la Tour et le Veau dOr, a ses propres quatre générations de péché. En étudiant le péché des pères en chacun d'elles, nous pouvons mieux comprendre la profondeur de la haine impliquée dans la décision dattendre le complètement du Péché Enchaîné. Le décret, cependant, est vu dans la Tour parce que le péché de la génération d'Enosh ne fut pas un péché pas des mauvaises intentions mais plutôt un péché dune logique erronée qui les fit dérailler du bon et droit chemin. Dans le péché de la Tour, au contraire, leurs intentions étaient complètement mauvaises, celles d'utiliser la première langue donnée par le Créateur à Adam et Eve pour faire par moyen delle des mots et construire un Tour de Salut pour eux-mêmes, pour se faire un nom éternel et pour changer les noms utilisés en se référant à Dieu, au Créateur et les placer sur Nimrod, etc.

Hherem 51 - La Quatrième Génération Finale, dans son propre péché des pères, aura en elle les racines du péché des pères de l'Arbre, d Enosh, de la Tour et du Veau dOr. Il nest pas difficile dinterpréter lArbre en relation a la terrible piège du Zohar, lArbre avec sa beauté apparente, son parfum merveilleux, sa stimulation intellectuelle et a la fin avec son fourbe Serpent doué a éveiller le désir dêtre comme dautres dieux, qui savent distinguer le bien du mal. La prostituée fait des pas sagaces et travaille vers le bas jusqu'à ce qu'elle capture sa victime. La racine du mal dans l'histoire, cependant, est la sagesse du Serpent et le péché des pères se trouve dans la tendance d'Eve à la désobéissance à cause de la nature forte de ses désirs.

Hherem 52 - La racine du mal au temps dEnosh fut leur arrogance subtile, en raison de leur capacité de raisonnement, qui les conduisit à placer leur propre logique au-dessus de la simplicité du cœur aimée par le Créateur. Le temps du "péché des pères" d'Enosh fut ainsi la séparation du Créateur, la Cause Première de tous, et le déplacement de leur foi réelle sur Ses créations. Ceci a été démontré par le Hhacham Elgafeh, exactement comme le même péché des Kabbalistes qui se sont sépares de l'Infini et ont place leurs intentions sur des causes inférieures émanées sur lesquelles ils ont mis Ses Noms Sacrés tels qu'Ils sont connus dans la Torah et dans la Tradition. Nous ne pouvons pas imaginer à quel point cette falsification idolâtre de la vraie foi de la Sainte Torah donnée par le Donneur de la Vérité soit détestée par Lui. Ils ont laissé le commandement de la Torah 'tamim tihiye im ha-Shem Elohecha' pour s'engager dans des sophistiqués niveaux dinnombrables émanations de l'Infini avant la création du monde par eux inventés, avec des raisonnements limités par les limitations de l'intellect humain.

Hherem 53 - C'est cependant le péché des pères dans la Construction de la Tour des 4 Mondes, Tour dont la tête atteint les cieux, d'où découle le décret terrible de 4 générations, générations totalement aveugles à leurs propres erreurs et abominations. C'est là que le Langage Unifié de la Sainte Torah est falsifié par la Nouvelle Émanation Théologique Linguistique, en annulant totalement et de manière implicite la Linguistique de la Création donnée par la Sainte Torah et en substituant tout véritable concept avec des Divinités Émanées et avec des Sephirot Émanées lesquelles, dans des contextes séparées, parlent des versets de la Torah. Il n'y a rien de plus blasphématoire que cela; le Père Émané qui parle de la création tandis que la Mère Emanée assume la responsabilité de créer Zeir Anpin, le Fils Émané choisi, l'Homme-Dieu Cosmique, qui possède déjà les 248 branches Cosmiques pour être la source de la création de l'humanité! Oh tout Israël, prenons garde à ce que nous soyons pas vus nus, mais pas, et encore pire, avec des excréments honteux, non nettoyés et malodorants, encore accrochés à notre dos!

Hherem 54 - Il est interdit par la Torah de dire, de penser ou croire quils existent Dix Sephirot Émanées avant la création du monde. Ceci car tout l'acte de la création dans le premier verset de la Torah est le Mot de Dieu, le Créateur Tout-Puissant de l'univers. C'est pour ca que personne ne peut créer d'autres théologies sur ce qui existait avant et au-dessus de l'acte de création. Il en va de même pour le langage de la création dans la Torah, révélateur de la création ex nihilo, créant une existence à partir de la non-existence. Ceci est important parce que le pouvoir de porter le monde à lexistence a partir de la non-existence ne peut pas être compris par l'intellect humain car cest toute une question de foi, la foi de la Sainte Tradition de la Torah. Est-il donc possible qu'un tout petit être humain insensé pense qu'il pourrait être capable de percevoir les niveaux avant et plus haut que la création?!

Hherem 55 - Il est un voleur de mots de la Torah et les a placés sur de fausses constructions mentales qui nont pas de véritable existence et il vit dans une illusion de soi! Et il appelle ainsi la Kabbale Mystique de la Sainte Torah! Un décret de 400 ans dun cancer enchaîné jusqu'à la mort au temps de la shoa. Mais cela a déjà été fait et la mort d'Israël est devenue son sacrifice résurrectionnel et nous sommes entrés dans la période de notre purification. Israël et le peuple Juif ne seront plus jamais détruits et le 80% du monde juif n'a rien à voir directement avec le Zohar et ses péchés doctrinaux, mais maintenant nous devons nettoyer les excréments puants qui s'accrochent toujours à l'arrière. Et maintenant le peuple de Jacob doit finalement se débarrasser des dieux étrangers!

Hherem 56 - Le résultat du Avon Ketz, le péché de la fausse doctrine de l'Emanation, fut malheureusement la shoa, comme expliqué plus longuement dans le livre Paul Corrigé. LHolocauste fut la Punition Finale de la Quatrième Génération Haie dIsraël, be-avonot ha-rabim, et nous ne parlerions pas de cela, mais ce Hherem exige quIsraël comprenne son péché. Au moment de la shoa, tout Israël était en général déformé, bien sûr, rebelle, insensible, raide, déviant de la Torah; par conséquent, tous ces groupes religieux, la haskalah, le mouvement Réformateur, les hasidim, les mitnagdim, les Yevsekas, les Sionistes, les trop religieux, les non-religieux, etc. Ils se sont font exploser dans leurs séquences historiques avant la shoa et aussi après. La vérité est que personne naurait pu comprendre pourquoi une grande partie du peuple juif aurait du subir une punition inhumaine aussi terrible. En revanche, aucun Juif croyant ne pouvait nier que le décret était de Dieu et que la Torah et les Prophètes l'avaient prévu. Il fut donc prévu qu'Israël à la Fin des Jours serai tombé dans le plus terrible des péchés.

Hherem 57 - Encore aujourd'hui, les Juifs peuvent penser à la tragédie inhumaine qui nous est arrivée par les Allemands ave de lhaine justifiée, mais personne ose parler des causes parce qu'il est inutile de débattre d'un tel argument dont le résultat ne peut être atteint. Et encore aujourd'hui, à juste titre, le sujet est extrêmement délicat. Il est également vrai que la shoa ne doit jamais être oubliée. Elle ne sera pas oublié et, dans un avenir proche, Amalek sera totalement détruit alors que le monde le verra et le comprendra.Et dans cette destruction prophétique d'Amalek, la shoa ne sera jamais oubliée. Une génération a passé et le moment de la Rédemption Finale est arrivé et si nous disons que le résultat final ne peut être atteint, cela signifie quil ne peut être atteint par un débat ou une discussion. 

Hherem 58 -Tous les courants du Judaïsme ou du non-Judaïsme existant au moment de la shoan'étaient que les résultats manifestes du cancer malin en Israël qui était au cœur de la colère de Dieu et donc rien ne peut donc être obtenu en les discutant. La Torah, cependant, est éternelle et ce qui arrive au peuple Juif est la continuation de l'histoire de la Torah et c'est une mitsva de la Torah de contempler nos erreurs et nos péchés des générations passées (binu shnot dor va-dor). La shoa elle-même a été la quatrième génération haie du peuple Juif, elle est donc arrivée une génération avant la Haie Quatrième Génération qui concerne le monde entier. La colère de EL KANA du Second Commandement est sortie dans l'Holocauste contre le peuple de la Torah. La colère elle-même est Torah et il est donc impossible que la véritable raison ou les raisons de lHolocauste ne se manifestent pas à leur époque. C'est un événement du peuple Juif dans le contexte de lexistence de la Torah et il nest pas possible que cet événement si tragique et terrible reste incompris. Le peuple Juif doit savoir et comprendre à la fin pourquoi la colère de Dieu fut plus que justifiée; Il n'a pas tué le peuple Juif jusqu'à qu'ils furent coupables et dignes de la peine de mort.

Hherem 59 - La shoa doit donc être considérée pour Israël comme la fin des temps d'une période de quatre longues générations dun péché horrible et idolâtre, complètement contraire aux interdictions du Deuxième Commandement. Car la colère qui est en sortie fut celle du Deuxième Commandement et ce Commandement concerne l'idolâtrie alors que les 4 générations du péché étaient dans un décret de non-compréhension totale. Il ne fut pas facile non plus de contempler l'idolâtrie dans le monde Juif, idolâtrie qui, en apparence, était le dernièr des pèches entre les nombreuses manières de désobéissance d'Israël. Pour comprendre la question, il ne faut pas donc chercher des raisons apparentes, ou non plus des motivations et des considérations humaines, mais il faut revenir à la vraie Torah de Dieu dont laquelle il a été prophétisée que Sa colère serai sortie.

Hherem 60 - Nous devons rechercher et trouver le péché idolâtre et horrible qui se trouve en dessous parce que cest notre histoire et nous devons connaître et comprendre nos péchés afin de les corriger. Alors devons-nous comprendre que: 1) la gravité indescriptible du shoa dérive d'un péché très grave devant Dieu Tout-Puissant. 2) le péché est historique, cest-à-dire il sagit dun péché qui a des racines historiques comme nous l'expliquons. 3) le péché est prophétisé soit dans la Torah que dans les Prophètes, le terme shoa lui-même se trouve dans les prophètes. 4) le péché est caché et inconnu jusqu'à ce qu'il est ensuite révélé car il a été fermé dans un décret de non-compréhension de 4 générations, et ca aussi a raison de la mesure de la haine de Dieu d'Israël envers cette terrible idolâtrie.

Hherem 61 - 5) Lépouvantable shoa fut le décret dune terrible mort dune grande partie du monde Juif, mais cette mort terrible fut aussi prise comme sacrifice d'Israël: Israël devint ainsi l'holocauste accepté par Dieu au moyen de la shoa et donc son histoire de rédemption commence 3 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, en 1948, année de la proclamation de l'Etat d'Israël, comme le prouvent les prophéties du retour d'Israël, etc. 6) ce fait démontre que en essence la plupart des Juifs assassinés dans la shoa furent coupables collectivement et non pas individuellement. 7) ce fait est très blessant car il s'agit d'une multitude de Juifs rachetés, mais il condamne les responsables et les érudits de la Torah, responsables du fait que leur Torah nétait pas une vraie Torah; en fait, aucune Protection Divine n'est venue de leur Torah. 8) pour toutes ces raisons, quand le peuple Juif arrivera a la compréhension du terrible péché idolâtre du Zohar qui falsifie la vraie foi du Deuxième Commandement, et arrivera de même a la compréhension de son histoire et de sa néfaste influence, etc. et comprendra la terrible profanation impliquée, tous les différents courants de compréhension, malheureusement, viendront ensemble.

Hherem 62 - Si la Torah est donc ainsi profanée de son haut, que Dieu nous sauve, et le péché est enseigné au lieu d'être déraciné, quelle est donc la Torah qui reste avec les gens?! Mais si dans la bouche du peuple le Créateur était resté le Créateur, dans la bouche de la Kabbale Mystique on entendait le Partzoufim Mystiques et les Dix Sephirot de l'Émanateur. Les responsables de la Torah ont détruit la Beit de Bereishit. Ils ont créé des Maisons Divinisées pour les Dieux Émanés et ils n'ont plus reconnu les véritables barrières entre les cieux et la terre. Ils se sont levés pour être appelés Tzadikim par le peuple, les Tzadikim Mystiques qui ont erré autour des Chambres d'Émanation Supérieures fournies par le Zohar. Ils ont sanctifié le Panthéon de Moshé de León jusquà ce quil devint pour eux une seconde Sainte Torah, et plus encore: pour eux et par eux et le Zohar est devenu la Torah Mystique et Spirituelle, tandis que les Cinq Livres de Moïse ne seraient que la Torah révélée. Ils ont abandonné lEIN SOF et ils se sont penchés sur les Causes Émanées qui étaient plus proches d'eux.

Ils ont construit 4 Mondes sur le Nom Sacré de Dieu de 4 lettres afin de justifier leur schéma dÉmanation dans la Youd du Nom Sacré de Dieu. Il faut étudier

cette question et tenir devant nos yeux la vérité de la Sainte Torah de Dieu qui a été profanée et falsifiée, que Dieu nous sauve.

Hherem 63 - Rétrospectivement, Israël comprendra tout ce qui sest passé. Cela prendra une longue génération et nécessitera l'autorité de ce Hherem Mi-Deoraita donnée par le vrai Tzadik Caché, Haim. Je n'écris pas dans ce Hherem la question de la Rédemption Finale pour rester sur le sujet de Hheremlui-même.

(Livre "La Guerre contre le Zohar" - Gnomen 424) - Dans la génération d'Enosh, grâce a une logique philosophique très sophistiquée, ils transformèrent la vraie, simple foi en une cosmogonie théologique complexe dEtoiles-Dieux. Dans la génération de la Tour, ils se rebellèrent contre la Cause Première, béni soit-Il, l'Unique Créateur Vivant de l'univers. À Sa place, ils choisirent de voler les Puissances Divines Émanées cachées dans les mots de la langue unifiée qu'il leur avait donnés et reformulèrent les significations de ces mots afin construire pour eux-mêmes la célèbre Tour qui aurait lié le monde inférieur aux cieux. Au lieu de la simplicité de la seule vraie théologie, du Premier Eternel, de la Cause Absolue et du Créateur de tout ce quil existe, ils choisirent la construction très compliquée et complexe de leur nouvelle théologie de Nimrod.

Hherem 64 - (Gnomen 425) - La vraie sagesse doit être aimée pour la vérité quelle enseigne, une vérité qui améliore et augmente lamour pour le Donateur de la vraie sagesse. Dès qu'on croit davoir déjà acquis cette sagesse et dêtre autonome grâce a elle, il arrive que, subtilement et sans s'en rendre compte, la personne diminue le Donneur de cette sagesse tout en augmentant sa propre position a ses propres yeux : il est un fou qui se rendu vulnérable à tous les caprices du Serpent. Par conséquent, il est déclare que le début de la sagesse est la crainte de Dieu et puisque la sagesse elle-même est appelle le début comme il est déclare Au début et il est traduit dans le Targum par avec sagesse, on apprend de tout ca que cette sagesse restera toujours telle, toujours sagesse, seulement si elle porte toujours avec elle son début qui est la crainte de Dieu.

Hherem 65 - (Gnomen 426) - Et d'où sait-on que sa crainte de Dieu est-elle vraiment liée à la vraie sagesse? Par conséquent, il est dit: Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, c'est-à-dire que, dans sa crainte de Dieu, la personne ne dépasse pas daucune façon la première parole de bereishit, qui représente en soi la sagesse de Dieu exprimée en mots, à partir de laquelle l'humanité peut en profiter. Et, au contraire, il nessaye pas de s'élever a une créé Sephirah Émané de Sagesse au-dessus du niveau de la création! Peut-on acquérir la Sagesse Divine quand on va directement contre ce qui a été décrété par la vraie sagesse du Créateur?

Hherem 66 - (Gnomen 427) - Notre sagesse et la sagesse que nous pouvons acquérir, si nous le méritons, se trouvent exclusivement dans Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. Dans la vraie Tradition de la Mishna il est décrété quil est interdit de rechercher ce qui est au-dessus, au-dessous, à l'intérieur ou à l'extérieur de ce commencement créé . La sagesse ne provient donc pas d'une recherche sans limite, mais au contraire elle provient des limites et des conditions dans lesquelles cette sagesse a été donnée. Combien de milliers de volumes sophistiqués ont été écrits sur la sagesse théologique de la Trinité! Eh bien, le christianisme, cependant, a formulé sa théologie sur un Christ théologique et divinisé qui, par moyen de Jean et Paul, est devenu l'instrument unique de Dieu dans Sa création. Brûlez tous leurs livres de sagesse et réapprenez le Deuxième Commandement. La vraie foi est simple.

Hherem 67 - (Gnomen 428) - Toute l'idolâtrie devient compliquée car elle continue son cours de 4 générations, parce qu'elle s'est détachée de la vraie foi et de la confiance sincère et ressentie dans le cœur en Dieu, lUnique Dieu Vivant, la Première Cause de tout, le Créateur de tout, et le Dieu d'amour Qui a pitié et compassion de Ses créations, le Dieu Tout-Puissant Qui, avec de merveilleux miracles, sauve et rachète ceux qui marchent avec Lui dans une simplicité humble et Le servent avec un cœur simple. Tous les vrais enseignements ne viennent pas pour compliquer la foi avec l'émanation-mysticisme, mais, au contraire, pour enseigner la simple foi des patriarches, Abraham, Isaac et Jacob, et pour étudier la foi humble de Moïse, notre Maitre, fois pour laquelle il fut si aimé par Dieu.

Hherem 68 - Voyez comment Gilad-Pharoah-Zohar a atteint l'exact opposé et comment la froideur de la multitude-mixte envers Moïse, cet homme, Moïse, les emmena selon leur la pensée idolâtre, a considérer un kabbaliste, appelé Moïse, notre Maitre, perçu par eux comme lhomme qu'il aurait écrit son Livre de la Kabbale, appelé les Cinq Livres de Moïse. Aussi sophistiquées que puissent devenir, les doctrines idolâtres mènent toujours à la fin à la pure arrogance et elles finissent toujours (parce que cela est inhérent à son commencement) au exacte contraire de la Vraie Tradition de Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre .

Hherem 69 - Par conséquent, les Sages, de mémoire bénie, ont enseigné que la Torah ne commençait pas par une Alef en raison de son association possible avec arur (maudit) qui commence par la lettre alef.

(Gnomen 432) - Telle est la doctrine idolâtre du Livre du Zohar dans laquelle Zeir Anpin, la Divinité Émané, sunit à Noukva Émané, sa femme, afin de donner vie aux mondes créés inférieurs. Et ils appellent Zeir Anpin les cieux tandis quils appellent Noukva appelle la terre. Cette Union Illicite, théologiquement, dissout la véritable séparation entre les cieux et la terre, ont les transformant en une essence émanée (pour laquelle le monde créé n'est qu'un réceptif). Ainsi, au lieu de maintenir la séparation des cieux et de la terre de la beit (deux) du bereishit, l'union illicite idolâtre de ZeirAnpin et de Noukva rend les cieux et la terre une alef, une essence enracinée dans les Emanées ZeirAnpin et Noukva.

Hherem 70 - (Gnomen 433) - Pour cette raison, la Torah commence par la lettre beit, a fin que les cieux et la terre restent toujours dans deux catégories distinctes et ne soient pas empêtrés dans une catégorie unifiée en théorisant leur unification a un niveau de Émanation au dessus de la création. Remarquez que seule la doctrine de l'émanation peut affecter une telle union théologique illicite en raison de sa croyance en Divinité Unifiée AU-DESSUS DE LA CRÉATION. Une telle union théologique falsifiée fait de la beit la lettre alef qui détruit les véritables fondements du monde, que Dieu nous sauve de tout ca. Et dans cette union illicite dans les eaux occultes du Yeor, du Nil, la lumière devient une malédiction au lieu de la vraie lumière dans laquelle se trouve la bénédiction de Dieu.

Hherem 71 - (Gnomen 434) - Par conséquent, la Sainte Torah commence avec la Beit pour que l'humanité reçoive la bénédiction du Créateur Qui dans Sa sagesse créa les cieux et dans Sa sagesse créa la terre, en deux catégories séparés, comment il est écrit les cieux sont les cieux sous Dieu, et Il donna la terre aux fils de l'homme. Et les Sages, de mémoire bénie, expliquent, 'et ha-shamaim' tout ce qui est inclus avec les cieux et 've-et ha-aretz' tout ce qui est inclus dans la terre. Deux et sont donc nécessaires pour renforcer cette séparation, de sorte que nous ne arriverons pas a penser que ce que est inclus dans la création des cieux soit inclus dans la création de la terre et que ce que est inclus dans la création de la terre soit inclus dans la création des cieux: il sagit donc de deux catégories séparées dans la création de Dieu et leurs unique point de vraie unification est que les deux sont les créations de lUnique et même Dieu, le Créateur de tout.

Hherem 72 - La Beit répond à la relation-mariage entre le ciel et la terre et à la vraie séparation entre les cieux et la terre.

(Gnomen 439) - La doctrine de lÉmanation accomplit exactement le contraire de la Beit de Bereishit; elle crée une fausse et illicite unification entre les cieux et la terre, unification qui, à son tour, parce qu'elle est fausse, crée une fausse relation platonique entre les cieux et la terre qui sépare la vraie relation entre la vraie Kabbale et la Torah et entre la Sagesse de la Torah et la Compréhension de la Tradition, entre La Loi Ecrite et la Loi Orale et entre la relation du vraie mariage spirituel entre le Saint, Beni soi-Il, et la Sainte Congrégation des Fils dIsraël. A la fin, donc, c'est bien la Beit de Bereishit qui réclame la Vraie Tradition et quelle revient pour détruire toute cette femme imposteur, la fausse Kabbale du Zohar basée sur l'Émanation.

Hherem 73 - (Gnomen 440) - Le faux mysticisme de la fausse-Kabbale mystifie le véritable sens des cieux et de la terre en les retirant du contexte créé et en les amenant à un soi-disant niveau supérieur, un niveau spirituel supérieur qui les précède. Comme expliqué, tout ce qui prétend parler de niveaux supérieurs à la création, parle dune doctrine de lÉmanation, que le terme même démanation soit utilisé ou non. Le Livre du Zohar, cependant, nest pas simplement une doctrine démanation; c'est LA Doctrine de l'Émanation elle-même. Une fois que les cieux et la terre ont été par eux évincés de leur contexte créé et portées à des niveaux d'émanation, on arrive ainsi a la conclusion quils peuvent commencer à parler des unions spirituelles au niveau de l'émanation entre les cieux et la terre. Et comme ces unions spirituelles sont Divines, parce qu'elles se situent au niveau de l'Émanation, elles sont donc sans aucun doute des unions idolâtres illicites qui donnent naissance à de faux concepts du ciel et de la terre à tous les niveaux, en sortant ainsi du véritable équilibre de la Beit de Bereishit et en le déformant complètement.

Hherem 74 - (Gnomen 441) - Ils ont transforme la bénie Beit en la Alef maudite au niveau de Atsiloutet tout ce qui suit le Cours de lÉmanation se résume en une compréhension déformée et falsifiée, dans une relation entre le ciel et la terre qui nest pas limité ou défini par les véritables barrières de séparation entre eux. Le mariage des lumières émanées ou des divinités, qui représentent pour eux la voie de l'union du ciel et de la terre, défait le véritable équilibre de la Beit de Bereishit. Toutes les mythologies anciennes ont cet élément de mariage idolâtre entre les cieux et la terre.

Hherem 75 - (Gnomen 442) - Dans son origine, toute adoration idolâtre s'éloigne de la Cause Première. Ce qui change, ce sont les types du culte, les formules linguistiques et les noms utilisés pour désigner ces êtres émanés. Mais que ce soit les kabbalistes de la génération d'Enosh ou les kabbalistes de la tour de Babel ou les kabbalistes de la mythologie grecque ou encore les kabbalistes du livre idolâtre du Zohar, tous, dans toutes les structures, cosmogonies , panthéons ou mondes spirituels de la doctrine à laquelle ils appartiennent, impliquent des Unions Divines Illicites qui subirent la séparation entre les cieux et la terre et faussent la vraie unification entre eux, le véritable équilibre entre eux comme scellé dans la Beit de Bereishit .

Hherem 76 - (Gnomen 443) - De toute évidence, les pires pécheurs ne furent pas ceux de la génération d'Enosh ou de la Tour ou les Grecs, mais ceux qui fabriquèrent le veau d'or dans le cadre de l'idolâtrie égyptienne. Ceux-ci avaient été témoins de la rédemption de Dieu, de Ses grands miracles et de la révélation au Sinaï. Et plus tard dans l'histoire, les pires contrevenants ne furent pas les chrétiens ou tous ceux des religions de méditation asiatiques idolâtres, etc., mais ceux qui tombèrent dans l'erreur idolâtre de l'émanation du Zohar-Kabbale: des Juifs commandés dans la pureté de la Sainte Torah et dans la vraie Tradition de la Beit de Bereishit.

Hherem 77 - (Gnomen 444) Pour ajouter un peu de compréhension concernant cet équilibre: les Tzadikim Cachés connaissent les vrais secrets de la véritable Ascension cachée. La vraie Kabbale des Vraies Tzadikim Cachées maintient le véritable équilibre entre les cieux et la terre, comme ils furent crées et entretenues par la Beit de Bereishit. Comme ils maintiennent et soutiennent la vérité de cet équilibre, ils sont liés à lénorme responsabilité liée à chaque niveau de leur Ascension. C'est ce quil signifie lexpression reçue par le Tzadik Haim selon laquelle les 36 Tzadikim Cachés sont 36 les Piliers du monde car ce sont eux qui maintiennent l'équilibre de la Beit de Bereishit.

(Gnomen 445) Il sagit dune véritable lumière cachée portée avec un poids énorme. Beaucoup ont été jaloux deux a cause de la lumière quils connaissent mais cette jalousie na aucune justification car ils ne comprennent pas du tout la souffrance liée a ces niveaux, une souffrance dont ils ne seraient guère jaloux s'ils en connaissaient le poids enorme.

Hherem 78 - (Gnomen 446) - La clé du péché idolâtre: 1) le désir original de devenir de petits-dieux et de tout savoir (Émanation) 2) la formation de Déités Émanation Imaginées qui représentent les Causes Inférieures de l'Infini Dieu dessus (le péché subtil des pères en s'éloignant de la Cause Première) 3) la construction d'une Maison Linguistique Corrompue pour accueillir les Forces Divines Émanées 4) la descente déplacée dans l'idolâtrie concrète de la quatrième génération haïe soit quil sagit des idoles païennes soit des dieux abstraits aux niveaux supérieurs de leur Divinité par la linguistique sophistiquée d'Émanation ou soit encore que ces linguistiques soient totalement simplifiées ad absurdum pour être de bonne prédisposition a la vulnérabilité of the masses. Tout ca cest de lidolâtrie avec ces corruptions : elle souille, déforme et quitte le véritable Beit de Beireshit.

Hherem 79 - (Gnomen 447) - Les Déités Émanées ou les Sephirot Émanés, ayant été éloignés de la Cause Première, furent appelés avec des noms et sur ces noms, pour en tirer profit. L'avantage de ces Noms Divins augmente cependant leurs avantages en se joignant les uns aux autres ou en se joignant par moyen des intentions de leurs serveurs. Ces conjoints acquièrent alors les attributs dembrasser, de se serrer et de sunir, de manger, de dormir, etc., et toute autre terminologie humaine, et ces attributs les aideraient à se sentir plus proches des Divinités, soit quelles soient aperçues dans les façons les plus crues ou quelles soient prises comme des symboles ou comme exemples pour être des lumières mystiques, etc.

Hherem 80 - (Gnomen 448) - Telles Unions Divines Illicites et Idolâtriques auront toujours le but de lier et dépouser les cieux et la terre de sorte que, du ciel, la personne puisse en tirer profit dans la terre. Par conséquent, au moins deux Émanations Divines parmi le Panthéon des Petits-Dieux viendront toujours représenter une union conjugale spirituelle entre les cieux et la terre. Cette union de mariage entre les cieux et la terre, à son Niveau de Divinité ou à son Niveau d'Émanation abstrait, ne maintient pas la duplicité séparée des cieux et de la terre. Eux, les kabbalistes, disent, par exemple, que ZeirAnpin et Noukve, ou les Dix Sephirot Émanés, sont Un parce que, selon eux, tout ce qui fait partie de lÉmanation est une pure Sainteté et il nya pas ici de véritables séparations, mais il sagit seulement des sources des créations séparées qui viennent après.

Hherem 81 - (Gnomen 449) - Ils nont pas compris que la Chaîne des Mondes dérivant du Monde de lÉmanation, dont la source est elle-même idolâtre, na fait et ne fera que fausser tous les autres concepts et théologies des plus bas niveaux créés jusqua arriver au maximum, la Quatrième Génération Haie qui est en train de se compléter sur terre et de porter a la fin une doctrine totalement anti-Torah, telle que la Kabbale, la Torah Cachée de Gilad Shadmon de Bnei Brak. En tout cas, à tous les niveaux, c'est la Beit de Bereishit et l'équilibre qu'elle contient qui détermineront quelle est la vraie Kabbale de la Torah et quelle est la fausse Kabbale.

Hherem 82 - (Gnomen 450) - Lextrême gravité de la question a été malheureusement vérifiée dans lhistoire, surtout pour les fils dIsraël qui ont reçu la Torah et qui ont hérité la véritable Tradition de la Beit de Bereishit. La fausse doctrine idolâtre des Cieux Émanés et de la Terre Émanée au niveau du Monde d'Atsilout du livre du Zohar, après son malheureux chemin des 4 générations, a fait exactement le contraire de la proposée Unification Parfaite de des Cieux et de la Terre d'Émanation. Elle a été la cause de la séparation des vrais cieux créés du peuple Juif sur terre, l'Holocauste. Ceci car les cieux créés par le Pacte de la Torah et par la Beit de Bereishit sont liés au peuple du Pacte dans le monde, pour être bénéfiques au Fils dIsraël s'ils maintiennent le Pacte et, au contraire, les abandonnent à tout mal s'ils abandonnent le Pacte.

Hherem 83 A cause de cette abominable Unification de Zeir Anpin et Noukva d'Atsilout et après 400 ans d'expansion de ce terrible pèche, , la Beit de Bereishit est malheureusement devenue un, l'alef de arur: pour le peuple dIsraël le ciel et la terre se sont ainsi séparés en une relation platonique haineuse, disputée et haineuse au Dieu d'amour d'Israël Qui choisit Ses fils en vertu des Patriarches pour un véritable lien de mariage spirituel entre Lui, le Saint, le Béni soit-Il, et Son peuple élu et bien-aimé, Israël.

Hherem 84 - (Gnomen 301) - La fausse théologie du Livre du Zohar représente donc le pire péché de lhistoire dIsraël de tous les temps. Quand le péché caché derrière le terrible Holocauste sera à la fin compris, les deux choses iront malheureusement ensemble. Il nya pas eu de punition et de destruction plus grandes pour le peuple Juif que lHolocauste dans toute son histoire. De même, cela malheureusement correspond parfaitement au niveau du péché du veau d'or. Le péché de la fausse Kabbale est la réalisation prophétique du veau d'or, le pire moment de toute l'histoire Juive.

Hherem 85 - (Gnomen 302) - La rupture des premières Tables fut le moment le plus triste de l'histoire d'Israël. À partir de ce qui aurait pu être la réalisation la plus grande et la plus heureuse de l'élévation historique d'Israël, jusquelle devint l'acte le plus honteux devant Dieu et devant l'humanité dans toute son histoire. Nous devons cependant, en même temps, prendre conscience de limmense tragédie de ce péché historique et ne pas perdre de vue le Dessin dans lHistoire qui doit être accompli. Cela ne le rend pas moins tragique en soi ou moins pécheur en aucune façon, mais, néanmoins, il rafraîchit l'équilibre pour savoir que dans le long schéma de l'histoire, il dut veni, exister et être puni pour le bien de ce que aurai du être compris a la fin..

Hherem 86 - (Gnomen 309) - Ce nest que dans cette perspective seulement que les divers éléments de lidolâtrie qui doivent encore être purgés du peuple de Jacob peuvent être réellement perçus. Le Livre du Zohar est la fin historique du péché Idolâtre de l'histoire: le péché originel causé par le Serpent est en lui. Et cela pas au sens figuré. Les premiers rabbins qui tombèrent dans le péché du Zohar crurent que leurs yeux se seraient ouverts en tant que dieux (récepteurs des Émanations Divines) qui connaissent le bien et le mal et tombèrent ainsi avec leur tète, en un premier stade, dans le piège-de lÉmanation. Sans comprendre vraiment ce quil se passait, ils furent chassés du vrai Jardin de la Sainte Torah, pour avoir falsifié la vraie Kabbale de la Tradition: eux aussi, comme Eve a son temps, virent que le fruit était beau à regarder et quil stimulait délicieusement l'intelligence et ils en mangèrent et une fois qu'ils en mangèrent, le Serpent eut vaincu une fois de plus, comme il eut vaincu avec Eve.

Hherem 87 - Gnomen 310 - Ce nest pas un commentaire de la Torah du tipe drash . Il sagit ici de la réalisation prophétique historique de ce qui devait arriver. Profonde est la substance prophétique de la Torah avec les paroles de Dieu Tout-Puissant, étonnantes et terribles dans leur milieu historique, mais paroles qui a la fin portent a la Rédemption lorsque tout deviens claire. Et seuls les Signes Complets de la Rédemption Finale apportés par le Goel Final, Haim, nous permettent d'imaginer globalement le cycle de 4000 ans à partir de l'Étoile d'Abraham ainsi que le cycle de 6000 ans a partir d'Adam et Eve, notre premier père et notre première mère. Seul le Signes Complets nous donne la nouvelle langue prophétisé de la Rédemption Finale pour lire et déchiffrer les Signes de lhistoire scellés dans la Sainte Torah afin de les comprendre avec larrivée du Goel Final et lentrée de la Quatrième Génération Finale dans lhistoire de lhumanité.

(Gnomen 321) - Et, en vérité, seulement par moyen de la destruction finale de ce veau dor final de lhistoire, lhistoire du veau dor, écrite dans la Sainte Torah, sera enfin comprise tant par Israël que par le monde entier. Le début de ca est de comprendre que le niveau le plus haut auquel le pèche didolâtrie nest jamais arrivé fut atteint au temps du pèche du veau dor et la conséquent rupture des ces premières Tables en est la preuve. Les extrêmes absolus, entre cette idolâtrie et entre la plus "terrible des Correction, furent atteints alors a leur niveau maximale dans tout les sens. Et de même, pour retourner à nos jours, la réalisation prophétique de ce dernier péché idolâtre de la fin des temps et de sa destruction définitive avec la rupture finale des fausses-Tables falsifiées de la fausse kabbale du Zohar représente le niveau maximum que peut atteindre l'idolâtrie et ainsi, en contrepoids, il est donc requis le niveau maximum de la Vraie Kabbale de la Sainte Torah pour briser a petites pièces ces fausses-Tables falsifiées ; afin de les brûler pour toujours. Par conséquent, cette deuxième rupture n'arrive que lorsque le Goel Final a été choisi par Dieu et lorsqu'il est révélé au moins a une partie d'Israël.

 

Traduction terminée le 18 septembre 2018, veille de Yom Kippour, Yom Ha-Tikkunim,  , ' , ".